Suivez-nous

Culture

L’histoire oppressante du véritable village de “L’attaque des titans”

Publié

le

L’île du Paradis de L’attaque des titans trouve son inspiration dans un petit village allemand, Nördlingen, mais également la cité natale de Hajime Isayama. 

Et si l’île de Paradis existait réellement ? Cette cité fictive, née de l’esprit d’Hajime Isayama, est le produit central de son oeuvre : L’attaque des titans. Publié depuis 2009, le manga met en scène une cité fortifiée, composée de trois secteurs, entourés de trois murs : Maria, Rose et Sena. Ils sont chargés de protéger l’humanité des Titans, des monstres colossaux qui pourraient les éradiquer. Cette ville oppressante n’est toutefois pas uniquement l’oeuvre de l’imagination de son auteur, mais également d’inspirations bien réelles.

Publicité

En effet, c’est la ville natale de Hajime Isayama, Hita, qui lui a soufflé cette idée. Elle se trouve dans la préfecture de Oita, au nord l’île de Kyushu et se compose d’une petite zone rurale, entourée d’une immense chaîne de montagnes. Comme il l’expliquait dans une interview accordée à NHK, relayée par le média Nautilijon, il se demandait déjà, très tôt, si des monstres existaient au-delà des montagnes, qu’il surnommait le “mur”. Il a ainsi grandi plongé dans des interrogations qu’il a incorporées chez ses personnages.

L’attaque des titans : du Japon en Allemagne

Selon lui, les Titans représentent la frustration. Par leur caractère aléatoire, imprévisible et évidemment leur force disproportionnée, ils sont une cause de destruction qui obligent à se maintenir dans un lieu confiné. L’attaque des titans traite de ce désir d’indépendance, de liberté et surtout, de trouver des réponses à ses questions en parvenant à aller au-delà de certaines contraintes naturelles.

Publicité

Dans le même entretien, Hajime Isayama a révélé que l’inspiration esthétique de Paradis venait d’un village allemand : Nördlingen. Il s’agit d’une cité fortifiée, située en Bavière. Paisible et dans le style typique local, il s’entoure d’un immense rempart en cercle qui, du haut, rappelle effectivement la ville imaginée par l’auteur. Très beau et charismatique, le village a accueilli de nombreux tournages cinématographiques, à l’image de l’adaptation de Charlie et la chocolaterie de 1971.

Le village de Nördlingen en Allemagne.

Même s’il ne l’a jamais évoqué, il est également probable que les remparts puissent s’inspirer du barrage Oyama, une nouvelle fois autour de sa ville natale. Cette immense rempart en briques reproduit à quelques détails près les fortifications qui entourent son oeuvre. De manière très symbolique, les trois personnages principaux de L’attaque des titans ont été érigés devant le barrage. Leurs expressions sont issues de la première incursion des Titans dans le manga et l’apparition du Titan Colossal au-dessus du mur.

Publicité

À lire aussi : la Malaisie censure “L’attaque des titans” avec… des sous-vêtements

Des statues des trois protagonistes ont été érigés devant le barrage Oyama.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *