Suivez-nous

Musique

Très attendu, le featuring entre Lacrim et 6ix9ine est (enfin) sorti

Publié

le

Très attendu, le featuring entre Lacrim et 6ix9ine est (enfin) sorti

Annoncée depuis septembre avec une photo sur l’Instagram de Lacrim, c’est seulement aujourd’hui que la fameuse collaboration des deux rappeurs a vu le jour. Du reste, le clip de “Bloody”, le morceau de Lacrim feat. 6ix9ine est aussi déjanté que ceux qui l’interprètent.

En révélant sa tracklist il y a deux semaines, le rappeur français a confirmé ce que nombre de fans espéraient : 6ix9ine et Lacrim ont bel et bien été réunis sur un même morceau. Aujourd’hui, le titre est sorti, accompagné de son clip. Dans la lignée des montages vidéos à enchaînements rapides, le visuel reprend d’emblée les codes de “Rêves Bizarres” d’Orelsan feat. Damso avec l’utilisation de nombreux effets stylistiques. Sans toutefois copier le clip à succès, les deux rappeurs s’approprient la fameuse tendance d’une main de maître avec “Bloody”.

Au niveau du son, on reconnaît aisément le style de Tekashi 6ix9ine, qui propose un couplet déchaîné et surexcité, comme à son habitude. Par ailleurs, l’instru’ semble lui correspondre davantage qu’à Lacrim, qui utilise très rarement des flows similaires. “Bloody” se distingue sans difficulté des précédents projets de l’artiste, et annonce la couleur de Lacrim, l’album, dont la sortie est prévue ce soir à minuit. Avec celui-ci, Lacrim revendique alors sa volonté d’offrir à ses fans quelque chose de différent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Lacrim X @6ix9ine On l a fait🔥🔥🔥🔥👍🏽 #treyway #plataoplomo

Une publication partagée par Lacrim (@officielacrim) le

Du côté de 6ix9ine, le morceau est tout aussi significatif, puisque celui-ci pourrait être le dernier clip de l’artiste avant de nombreuses années. En effet, jugé coupable malgré les pétitions et autres tentatives pour tenter de le libérer, ce dernier pourrait bien rester en prison encore longuement. Ce dernier avait évité la prison à vie contre 32 ans ferme, en plaidant pour les crimes dont il était accusé et en informant les services de police. Ainsi, Lacrim a peut-être de quoi se vanter, il pourrait bien être le dernier featuring du rappeur américain. À moins que ce dernier ne décide de rattraper les heures perdues après sa libération en 2053, ou qu’il bénéficie d’un traitement de faveur en 2020, lorsque le jugement définitif sera rendu.

À LIRE
13 Block : le ministère de l’Intérieur et la police nationale condamnent "Fuck le 17"