Suivez-nous

Musique

Avec Niro, Gims rappelle juste qu’il est l’un des meilleurs kickeurs du game

Publié

le

gims niro

A l’occasion d’un nouveau visuel publié avec Niro, “Ceci n’est pas du rap”, Gims s’est fait plaisir, ressortant son flow tranchant le temps d’un titre.

« Ceci n’est pas du rap », mais quand même. Au côté de Niro, Gims a fait valoir sa puissante aisance lyricale, si rare et si appréciable.  L’artiste s’offre un festival technique, entre accélération redoutable, changement de tempo et flow plus chanté. Il glisse même quelques punchlines dans un couplet millimétré, taillé pour faire respecter son droit dans le microcosme du rap qui essuie la fâcheuse tendance d’oublier que ce bon vieux Gims a de la caisse à revendre.

Pourtant, l’ancien de la Sexion d’Assaut passait après du lourd. Avant, Niro a ouvert le morceau avec un kickage brut et ordonné, dans les règles de l’art. Après Fianso et « Loup garou », Gims s’appuie sur une nouvelle figure du rap street pour renforcer sa crédibilité.

Gims veut asseoir sa Décennie

Dans le même coup, Gims a balancé « Le prix à payer », cette fois pour faire miroiter son public plus pop. Deux clips le même jour, pour asseoir le paradoxe subtil d’un artiste parmi le plus fin technicien de sa génération, mais ultra-dominateur des charts avec une âme mainstream. Le visuel de « Le prix à payer » a d’ailleurs fait beaucoup parler, révélant un pacte avec le diable tendancieux.

Ces deux nouveaux morceaux viennent enrichir la tracklist de Ceinture noire – Décennie, une réédition d’une soixantaine de morceaux proposée par Gims le 6 décembre.