Suivez-nous

Musique

Booba en 10 citations inoubliables et inspirantes

Publié

le

booba citations

Booba célèbre son 44e anniversaire. À cette occasion, on a retracé près d’une vingtaine d’années d’interview pour en dégager dix citations. 

Booba fête ses 44 ans. Et malgré sa très facile double décennie de carrière, l’artiste ne semble pas encore prêt à raccrocher les crampons. Toujours efficace commercialement, comme artistiquement, il est également garant d’une réplique culte lors de ses différents entretiens. Du début des années 2000 jusqu’à son récent entretien pour GQ cette année, on a retracé 20 ans de carrière pour ne retenir que le meilleur du meilleur. De l’avant-gardisme, de la prédiction, mais également de l’assurance inspirante.

Publicité

«Quand on a l’argent, c’est facile de dire que le crime ne paie pas» 

«On n’est pas là pour donner une leçon ou faire la morale, on est là juste pour constater des choses. On nous a appris que le crime ne payait pas. Mais il faut voir autour de nous, et constater. C’est tout. […] Quand on a l’argent, c’est facile de dire que le crime ne paie pas.»

Booba lors d’une interview à l’occasion de la sortie de Mauvais oeil, en 2000.

Publicité

«Il y a trop de merdes à la radio»

«C’est à force d’écouter la radio j’ai pété les plombs. Ah ouais, il y a trop de merdes à la radio, que ce soit le rap français ou même le rap américain . Il y a trop de trucs , pour moi c’est pas du rap ou du moins, ce n’est pas ce que j’ai envie d’entendre. Il doit y avoir 20% de trucs corrects et le reste voilà. En plus, ils te passent toujours les mêmes trucs , toute la journée , on dirait qu’il n’y a que 3 groupes de rap, alors qu’il y en a plein. Même si on prend en compte le système dans lequel les radios fonctionnent, c’est à dire même si elles passent en boucle les morceaux, au moins qu ‘elles fassent l’effort de choisir de bons morceaux , au moins qu’elles fassent des bons morceaux. En France , on a trop peur de passer des trucs peu connus, et je parle de n’importe quelle radio, de toutes ces radios qui sont beaucoup écoutées, je ne me fixe pas sur une radio en particulier.»

Booba, à l’occasion de la sortie de Temps morten 2002.

Publicité

«Ecrire, c’est comme frapper dans un sac de boxe»

«Ecrire, c’est comme frapper dans un sac de boxe. C’est comme parler avec mes amis proches, qui me comprennent sans que j’aie à m’expliquer, ou comme si je me parlais à moi-même. Après, les gens comprennent ou non ma vision des choses. J’écris vraiment comme à mes débuts, quand j’étais pas connu, quand j’écrivais pour faire kiffer mes potes. C’est ça qui m’intéresse».

Booba pour Brain Magazine, en 2006.

booba seth gueko

© Booba pour DCNTD.

«Des fois quand j’écris ça sort un peu tout seul»

«Des fois quand j’écris ça sort un peu tout seul, et c’est ce qui s’est passé pour 0.9. C’est aussi pour ça que parfois je fais des textes sans refrain, parce que je peux pas m’arrêter d’écrire. Je sais que si je m’arrête, je pourrai jamais revenir dessus parce que j’arriverai jamais à me remettre exactement dans cette lignée-là. Je sais pas si je me fais comprendre, mais c’est comme un peintre, des fois il prend sa toile et il galère, et d’autres fois il est extralucide. Même en sport c’est comme ça. Des fois tu vas faire des sales coups bas et tout, et parfois tout ce que tu fais ça réussit, l’autre tombe KO.»

Booba pour Vice, en 2009

«Tu ne peux pas te fermer à ce qui est nouveau»

«Si tu veux durer, tu dois t’adapter aux nouvelles évolutions. C’est pareil en Formule 1 : si tu veux continuer à gagner, tu dois avoir le meilleur moteur et les nouvelles technologies. C’est logique et, à partir du moment où tu es dans un domaine créatif, tu ne peux pas te fermer à ce qui est nouveau sinon tu risques de mourir.»

Booba, pour l’Abcdr du Son, en 2010

«À chaque sortie, il y a de la tension et une certaine pression»

«Dans ma carrière solo, je n’ai connu que des temps forts. Chaque album a été attendu. A chaque sortie, il y a de la tension et une certaine pression. Mais comme à chaque fois, j’ai bossé comme un dingue et je suis satisfait du résultat. Une fois que le processus d’écriture est terminé, l’album vit sa propre vie, je finis par m’en détacher. Avec la promo, je peux souffler, je suis passé à autre chose dans ma tête.»

Booba, pour Les Inrocks, en 2012

booba

© Booba pour DCNTD.

«Je dirais que j’ai créé mes propres portes»

«Toutes les portes sont fermées et je suis censé les ouvrir. En fait, je ne les force pas, je dirais que j’ai créé mes propres portes. C’est-à-dire que je n’essaie plus de rentrer sur NRJ, sur Fun Radio ou sur Europe 1… Donc, qu’est-ce que je fais ? Je lance ma propre radio. C’est fini de frapper aux portes, toc-toc-toc… J’ai passé l’âge, je ne suis plus en début de carrière. Maintenant l’avenir, c’est quoi ? C’est ce qu’ont fait les mecs dont je te parlais, les P. Diddy, les Russell Simmons… Ils ont créé Def Jam, des labels de rap… C’est la seule solution. Mais en France ils ne comprennent pas encore ça, ils continuent à aller chez Skyrock au lieu de se mobiliser. Il faut créer notre propre mouvement si on veut s’en sortir, sinon on n’y arrivera jamais.»

Booba pour Yard, en 2015.

«Quand j’étais petit, j’aimais bien “Voyage, Voyage”»

«J’ai beaucoup de mélodies que je suis capable de faire. C’est fini l’époque où si tu veux chanter, il faut un chanteur. Avec l’Auto-tune, t’es un magicien, tu deviens chanteur. Donc quand j’ai une mélodie, je la fais. Peut-être que dans le passé, je me serais dit: «Ah, j’aurais bien vu une mélodie là-dessus. Mais qui je vais appeler? En R’n’B? Matt Pokora? Ah non, laisse tomber, c’est mort (sourire). Pas de chant.» Bob Marley est mon artiste préféré et il chante. Quand j’étais petit, j’aimais bien Voyage, Voyage. On en a tous dans nos placards des Voyage, Voyage (rires)

Booba pour 20 minutes, en 2015

 «Si j’arrêtais de dire ce que je pensais, bah je ne serais plus Booba»

«De toute façon, moi je dis ce que je pense, c’est tout. La soi-disant influence que ça peut avoir sur les gens, ça ne me regarde pas. Je ne cherche pas à être un exemple et je ne l’ai jamais cherché, j’ai toujours été clair avec ça. Si j’arrêtais de dire ce que je pensais, bah je ne serais plus Booba. Je ne demande pas à ce que les gens fassent comme moi, je ne suis pas la voix de la vérité.»

Booba pour GQ France, en 2020

Dans le reste de l’actualité : Ateyaba a annoncé la sortie d’un nouveau projet pour ce vendredi ! 

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *