Suivez-nous

Musique

“5G” de Booba : va-t-il nous dire adieu ?

Publié

le

Booba : « Unkut avait atteint ses limites »

Tandis qu’il a dévoilé “5G” sur des airs triomphaux, Booba semble plus que jamais paré à conclure sa discographie sur une ultime conquête. 

«Qui va m’arrêter ? P’t-être la 5G». Après deux premiers volets en 2014 puis 2015, Booba continue de suivre l’évolution du débit international avec une série difficilement contestable. Cinq années après “4G”, il a donc signé le début de l’ère ULTRA avec “5G”, sa production oppressante, son flow impeccable et ses lourdes punchlines coincées entre références géopolitiques et règlements de compte personnels. Toujours affûté, pertinent et conquérant à l’aube de ce dixième album, Booba récolte plutôt de bons retours. Mais plus que ça, un sentiment se dégage : celui du début d’un adieu à la scène rap.

Publicité

Booba, encore un ou deux album ?

Alors qu’il occupe désormais une place autarcique, toujours exilé à Miami, et qu’il ne se tient actif qu’avec featurings et omniprésence sur les réseaux sociaux, Booba s’approche lentement de l’issue de sa discographie. “5G” délivre d’ailleurs plusieurs détails sur ce probable coup d’arrêt : le refrain, qui reprend le gimmick de ses prédécesseurs, maintient le doute, en précisant que «peut-être la 5G» sera capable de l’arrêter. En somme, après avoir traversé plusieurs générations dernièrement symbolisées par la 3G et le 4G, certainement que le nouveau débit déployé, qui marque un nouveau cycle de trois, quatre ou cinq ans, paraphera les dernières pièces de la discographie de Booba.

Après, évidemment, il y a aussi ce nombre d’albums : 10. Un chiffre hautement symbolique, surtout dans la bouche d’un artiste qui rappait avec ce numéro floqué dans le dos lors de Panthéon. Sur ses réseaux sociaux, Booba semble être animé par une certaine nostalgie, qu’on a encore du mal à qualifier. Pour les 20 ans de Lunatic, il avouait même avoir été ému par certains souvenirs et depuis, régulièrement, il publie des séquences datées de l’époque sous forme de samples. Plus que jamais, ULTRA semble vouloir “boucler la boucle”.

Publicité

Pour rappel, lors d’une interview pour Brut quelques mois auparavant, Booba anticipait encore deux nouveaux albums. Pas plus. Peut-être que la crise sanitaire et les profonds changements de l’industrie musicale depuis l’ont poussé à revoir ses plans. En tout cas, il semble désormais inévitable que Booba s’apprête à raccrocher les gants, en ce qui concerne sa discographie personnelle. Car désormais, l’artiste est impliqué plus intensément dans la gestion de ses différentes sociétés : labels et marques de vêtement.

Finalement, “5G” ouvre de belles perspectives quant à ce dixième opus et son colossal enjeu.

Publicité

À découvrir également : hier, Damso a fait son premier Planète Rap avec Ninho

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *