Suivez-nous

Musique

Kaaris : « “Kalash” est l’un des plus gros classiques des dix dernières années »

Publié

le

Kaaris : « "Kalash" l'un des plus gros classiques des dix dernières années »

Interrogé par Pascal Cefran pour Mouv’, Kaaris s’est confié sur sa relation si particulière avec Booba, revenant dans le même temps sur leur passif artistique. 

Trois : c’est le nombre de collaborations qu’auront réalisé Kaaris et Booba au cours de leur bref idylle artistique. Parmi ces trois morceaux, éparpillés entre 2011 et 2013, une est particulièrement marquante : “Kalash”. Dévoilé sur l’opus Futur, il s’agit de l’explosion, au sens propre comme littéral d’un Kaaris encore inconnu, mais ô combien aiguisé.

Auprès de Pascal Cefran pour Mouv’l’artiste n’a pas hésité à qualifier le featuring comme « l’un des plus gros classiques de ces dix dernières années. » En effet, titre phare de l’opus de Booba, il a laissé derrière lui de nombreuses punchlines marquantes, et sûrement l’un des couplets les plus puissants de la décennie par Kaaris. Le côté mythique de la collaboration, qui reste un ultime vestige de cette bromance entre les deux artistes, offre une saveur particulière au titre qui cumule quand même 35 millions de vues sur YouTube.

“L.E.F.”, pire morceau d’Or noir ?

Juste avant, Kaaris revenait sur les deux autres collaborations réalisées avec le Duc. L’une d’elle, “L.E.F.”, est paru sur l’album Or noir de l’artiste, en 2013. Kaaris n’hésite pas à qualifier le morceau comme le pire de l’album. Et en effet, dans un opus si sombre et agressif, la touche autotunée de Booba sur un refrain pas franchement entraînant rend une copie plutôt pâle et inintéressante. D’autant plus frustrante qu’il s’agit des retrouvailles des deux compères, une poignée de mois après avoir catapulté le game avec “Kalash”. Sûrement qu’ils avaient tenté un autre style, pour éviter de rentrer dans la copie conforme de “Kalash”.

Le dernier titre, “Criminelle league”, a été dévoilé sur le quatrième opus d’Autopsie, en 2011. Plus anecdotique, le morceau avait pour but de faire déjà exploser Kaaris. Il était finalement plutôt passé inaperçu. Kaaris s’est d’ailleurs toujours félicité d’avoir reçu une deuxième chance de la part de Booba de poser un seize dans son album personnel, Futur, quelques mois plus tard. Une chance que peu d’artiste ont eu. Une preuve, au final, que Booba avait flairé le potentiel du rappeur.

À LIRE
Booba à Kaaris : « Bientôt les un an d'Orly, on va faire une soirée »