Suivez-nous

Culture

Cinq choses que l’on a appris en analysant le compte-rendu Pornhub de l’année 2018

Publié

le

Cinq choses que l'on a appris en analysant le compte-rendu Pornhub de l'année 2018

Le célèbre site pornographique a récemment publié ses statistiques concernant l’année 2018. Et on apprend beaucoup de choses. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses. 

La sociologie pornographique, comme toute science, a besoin de statistiques pour être étudiée. C’est pourquoi, chaque année, le site pornographique Pornhub dresse un bilan de ses recherches et du profil de ses utilisateurs. Très complet, cette revue permet de comprendre l’évolution de la sphère pornographique, mais également de la société en elle-même, en analysant les phénomènes sociaux et actuels qui entourent le monde du porno. Voici donc cinq points qui résument la (très) longue étude menée par Pornhub pour définir son année 2018.

Pendant la coupe du Monde, le trafic a diminué de 55% en France

L’un des diagrammes du site permet d’analyser l’évolution du trafic sur le site pendant les grands événements de l’année. L’un d’eux, la Coupe du Monde, a sensiblement modifié le comportement des Français. Le 15 juillet 2018, jour de la finale, le trafic a chuté de 55% en France et 66% en Croatie, autre pays finaliste. Aux États-Unis, c’est le Superbowl qui a toujours autant d’influence. À Philadelphie, ville gagnante, le trafic a diminué de 44% le jour de la finale, contre 37% à Boston. Au-delà de ces deux événements, les baisses restent relativement faibles lors des événements sportifs.

Autre élément important, les grandes dates de l’année influencent énormément le trafic sur Pornhub. Ainsi, lors du nouvel an, le trafic diminue de 38%. En revanche, lors de la Saint-Valentin, il augmente de 7%. De manière assez incompréhensible, il augmente également lors du Black Friday, avec 5%.

L’incroyable explosion de Fortnite

Fortnite est définitivement le jeu le plus populaire de l’année 2018. Sauf que le phénomène semble s’être étendu jusqu’aux sites pornographiques, puisque le terme “Fortnite” atteint la seconde place des recherches au cours de l’année. La première place est attribuée à Stormy Daniels, également fortement influencée par l’actualité, puisqu’au cœur d’un interminable procès avec le Président Donald Trump. Le personnage de Calimity se trouve d’ailleurs dans le top 10 des personnages de jeu vidéo les plus recherchés de l’année. Fortnite bénéficie d’une double hype sur les sites pornographiques, tout d’abord autour de ses animés mettant en scène ses personnages, mais également avec des lives Twitch en tenues osées.

La recherche la plus populaire au Pakistan est “Big dick”

Les recherches les plus populaires par pays révèlent également quelques penchants insoupçonnés. Notamment au Pakistan, où la recherche la plus populaire est “Big dick”. Certaines études, de sources pas forcément viables, affirment que le Pakistan compterait parmi les pays avec la moyenne de taille de pénis la plus faible. Une corrélation sûrement plus évidente que sociologiquement explicable. Pour rester dans l’analyse géographique, les recherches restent fortement influencées par les continents. En Amérique, la recherche “lesbian” est omniprésente. L’Asie reste très liée à la culture “hentai” tandis que l’Afrique reste logiquement connectée au terme “Ebony”. L’Europe, de son côté, est plus disparate.

Les Philippins restent (beaucoup) plus longtemps sur leur PC

Étonnamment, et cette fois, cela semble inexplicable, les Philippins dominent largement le classement du temps passé, en moyenne, sur le site pornographique. Avec 13 minutes et 50 secondes, la Philippine devance de très loin l’Afrique du Sud et ses 10 minutes et 57 secondes. De son côté, la France atteint la septième place du classement avec 10 minutes et 11 seconde. Par ailleurs, cocorico, les Français sont sixièmes consommateurs de pornographie sur le site, néanmoins très, très loin des États-Unis. Le Royaume-Uni termine sur la deuxième marche du podium.

Les femmes de plus en plus amatrices de pornographie

À travers le monde, les femmes représentent 29% de la consommation pornographique sur Pornhub. C’est un chiffre en légère hausse par rapport à l’année précédente. En France, la part a augmenté de 3% et atteint désormais 28%. Excepté quelques rares pays d’Amérique du Sud, elle n’atteint que très rarement les 50%. Autre fait étonnant : la catégorie la plus populaire chez les femmes est “Lesbian”. Non pas que la grande majorité des amatrices de porno soient bisexuelles. En fait, c’est davantage dans ces catégories là que le plaisir féminin est mis en valeur. Beaucoup plus que dans les autres catégories qui cherchent à satisfaire le plaisir masculin.

Enfin, dernière information random mais qui méritait d’être précisé : 77% des recherches effectuées sur ordinateur sont faites sur Windows. Voilà.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *