Suivez-nous

Musique

Disiz se transforme en monstre à travers deux nouveaux morceaux

Publié

le

Disiz se transforme en monstre à travers deux nouveaux morceaux

À une semaine de la sortie de son nouvel opus Disizilla, l’artiste a dévoilé deux nouveaux extraits, « Kaïju » et… « Disizilla ». 

Disiz enclenche la seconde. Puis la troisième. Deux nouveaux morceaux en une journée, à quelques jours de la sortie de son Disizilla, l’artiste approfondit un peu plus l’univers qu’il souhaite dessiner dans ce nouvel opus. Au programme : des monstres, et encore des monstres. Et les deux nouveaux titres balancés par Disiz n’auront pas les arguments pour contredire ce constat, plutôt hâtif.

Publicité

Disiz en mode « monstre »

Premier morceau, donc, « Disizilla ». Titre éponyme, logique. Une boucle se répète sur l’instrumentale, saupoudrée de puissantes basses qui viennent chevaucher les punchlines de l’artiste. Déterminé, bien moins planant que sur le premier extrait « Hiroshima », il plonge complètement dans la monstruosité façon « L.U.T.T.E. », un titre issu de son album Pacifique. Sauf que, contrairement à « L.U.T.T.E. » qui semblait finalement très incohérent dans l’ambiance globale d’un opus calme, la fracture imposée entre Pacifique et Disizilla laisse penser que ce rythme effréné et ce rap beaucoup plus « irréfléchi », comme il le définit lui-même, sera le centre de ce nouveau projet

Second extrait, « Kaïju ». Et ici, comment faire plus explicit ? Le morceau s’ouvre avec une succession de notes grasses qui rappellent la bande originale des « Dents de la mer », tandis que quelques percussions ornent une instrumentale définitivement simple. À travers une voix irradiée, il balance un couplet unique qui sonne comme une introduction plutôt intelligente à l’album. Ici, néanmoins, on retrouve cet esprit très électronique, découvert dans Pacifique. Un juste milieu cohérent où la folie de Disizilla se marie brillamment avec son prédécesseur.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *