Suivez-nous

Musique

Emily Ratajkowski accuse Robin Thicke d’attouchements sexuels sur le clip de “Blurred Lines”

Publié

le

emily ratajkowski blurred lines

Emily Ratajkowski évoque dans son livre les attouchements sexuels qu’elle aurait reçus sur le tournage du clip de “Blurred Lines” de Robin Thicke.

Huit ans après, Emily Ratajkowski est sortie de son silence. Le mannequin affirme dans son premier essai My Body, qui sera publié le 9 novembre aux éditions Quercus, avoir été agressée sexuellement par le chanteur Robin Thicke. C’est The Sunday Times qui a pu découvrir des extraits de l’ouvrage, dans lesquels elle évoque cette scène, qui se serait produite sur le tournage du clip de “Blurred Lines”, en 2013.

«Soudain, sorti de nulle part, j’ai senti la fraîcheur et l’étrangeté des mains d’un inconnu qui me touchaient les seins nus par derrière», explique la mannequin. Elle se serait ainsi brusquement éloignée avant de croiser le regard du chanteur. «Il a fait un sourire niais et a reculé en titubant, les yeux cachés derrière ses lunettes de soleil». La scène, qui s’est déroulée sur le plateau, a choqué notamment la réalisatrice du clip Diane Martel, qui a demandé, la voix «brisée» à Emily Ratajkowsi si tout allait bien.

Publicité

Et aussi : Balenciaga a créé un épisode inédit des Simpson pour dévoiler sa nouvelle collection

Emily Ratajkowski : «J’ai gardé la tête haute et j’ai haussé les épaules»

Pour le Sunday Times, la réaliste s’est souvenue du geste. «Je me souviens du moment où il a saisi sa poitrine, décrit-elle. Un sein dans chaque main. Il se tenait derrière elle et ils étaient tous deux de profil. J’ai hurlé avec ma voix très agressive : “Mais qu’est-ce que tu fous bordel ? Le tournage est fini !”». De son côté, la mannequin juge ne pas avoir réagi comme elle aurait dû : «J’ai gardé la tête haute et j’ai haussé les épaules, évitant tout contact visuel, sentant toute la chaleur de l’humiliation parcourir mon corps».

Publicité

Diane Martel se souvient que Robin Thicke s’est «excusé honteusement», mais se rappelle surtout de l’état compliqué du chanteur le jour du clip : «Je ne pense pas qu’il aurait fait ça s’il avait été sobre». Huit ans plus tard, Emily Ratajkowski se rend compte de la gravité de l’acte. «Avec ce seul geste, Robin Thicke a rappelé à tout le monde sur le plateau que nous, les femmes, n’étions pas vraiment en charge. Je n’avais aucun pouvoir réel en tant que fille nue dansant dans son clip. Je n’étais rien de plus qu’un mannequin de service.»

Le clip de “Blurred Lines”, publié en mars 2013, a subi de nombreuses polémiques dès sa sortie, taxé de misogynie dans ses propos comme dans son visuel.

Publicité

Et aussi : Orelsan annonce une tournée dans toute la France

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *