Suivez-nous

Musique

Face aux polémiques, Médine renonce au Bataclan

Publié

le

Face aux polémiques, Médine renonce au Bataclan

Sous la pression de plusieurs pétitions et autres plaintes, l’auteur du récent Storyteller déplace ses concerts programmés au Bataclan les 19 et 20 octobre dans d’autres salles parisiennes.

Médine aura fini par céder. Ironiquement, il sort peut-être de cette histoire avec calme et sérénité, mais la finalité est la même. Placé sous de sévères critiques depuis de nombreux mois, l’artiste havrais a dû renoncer aux concerts de ses rêves, qu’il narrait dans son morceau « Bataclan ». Le rappeur s’est exprimé sur ses réseaux sociaux.

« Nous avons pris la décision, douloureuse, d’annuler les deux dates de concert au Bataclan. Certains groupes d’extrême-droite ont prévu d’organiser des manifestations dont le but est de diviser, n’hésitant pas à manipuler et à raviver la douleur des familles des victimes. Par respect pour ces mêmes familles et pour garantir la sécurité de mon public, les concerts ne seront pas maintenus. »

Nous avons pris la décision, douloureuse, d’annuler les deux dates de concert au Bataclan.Certains groupes…

Publiée par Medine sur Vendredi 21 septembre 2018

Il a également annoncé dans la foulée une prestation au Zénith de Paris le 9 février 2019. Une défaite ô combien douloureuse pour le rap, qui plus est conscient et engagé. Plus que ça, c’est la liberté d’expression en France qui se heurte à une hostile barrière. Entre fake news et incompréhensions, l’affaire Médine a tenu en haleine politiques sulfureux et médias avides pendant plusieurs mois. La pression aura été trop grande, mais le rappeur entraîne dans sa défaite de criantes conséquences.

À LIRE
IAM s'en fout que Koba LaD s'en foute d'eux