Suivez-nous

Musique

Des féministes veulent interdire Lorenzo à Dijon, il crée une pétition pour interdire les féministes

Publié

le

Deux collectifs de Femens essaient d'interdire Lorenzo à Dijon, ce dernier a répliqué en demandant l'interdiction de ces féministes.

Deux collectifs de Femens essaient d’interdire Lorenzo à Dijon, ce dernier a répliqué en demandant l’interdiction de ces féministes.

Décidément, la venue de Lorenzo pour le concert de rentrée à Dijon est plutôt mouvementée. Dès le lendemain de l’annonce de la programmation du rappeur pour le premier septembre, le Bien Public, journal local de la ville, affichait à la Une « Lorenzo, l’empereur du sale fera-t-il polémique au concert de rentrée ». Les premiers signes d’un décalage entre l’artiste et les médias étaient déjà visibles.

Aujourd’hui, Lorenzo est à nouveau attaqué, non pas par des médias, mais par deux collectifs de féministes qui ont lancé une pétition afin d’interdire la venue du rappeur. « Nous, signataires de cette pétition, demandons à la municipalité de Dijon et au comité d’organisation de concert de rentrée de la ville Dijon 2017 de déprogrammer Lorenzo. Ce rappeur français tient ouvertement des propos à caractère raciste, fasciste, sexiste, homophobe, transphobe, pédophile et fait l’apologie de diverses formes de violences, comme le viol » peut-on ainsi lire sur le communiqué.

Publicité

Il n’en fallait pas plus pour que Lorenzo réplique non sans humour et provocation en lançant lui aussi une pétition qui vise à interdire les féministes : « Nous, signataires de cette pétition, demandons à la municipalité de Dijon et au comité d’organisation de concert de rentrée de la ville Dijon 2017 de laisser programmer Lorenzo mais d’interdire la présence des féministes durant son super concert. Lorenzo a quand même précisé que les collectifs de femen « Beste » et « Greenwitches », qui demandent l’annulation du concert, pourront quand même venir montrer leurs seins ».

Bon, pas de chance pour les féministes, la pétition de l’Empereur du Sale comporte déjà près de 15 000 signatures contre seulement 700 pour les Femens. On vous laisse choisir votre camp… En attendant, on te donne rendez-vous le 1er septembre à Dijon Mamène, pour un concert qui s’annonce électrique.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *