Suivez-nous

Musique

Gringe parle de la « critique mitigée » de son album “Enfant lune”

Publié

le

Gringe parle de la « critique mitigée » de son album "Enfant lune"

De passage sur Konbini, Gringe a livré quelques confidences sur son premier album, quasiment un an après la sortie de son Enfant lune. 

Il était l’un des albums les plus attendus de l’année 2018. Disposant d’une hype certaine, bien aidé par la popularité de son compère OrelsanGringe s’est mis une immense pression à l’approche de l’arrivée dans les charts de son Enfant lune. Teinté d’une ambiance sombre saupoudré d’une vibe lunaire, l’opus devrait être sacré prochainement disque d’or. « Je suis presque disque d’or, ça fait trois mois que je suis à 48 900, quelque chose comme ça », s’amuse-t-il pour Konbini.

Un an après, Gringe peut souffler. Lui qui appréhendait un maximum son saut dans le grain bain a finalement obtenu gain de cause, ressoudant sa fan-base autour de sa propre musique, libérée des Casseurs flowters. Néanmoins, il précise que le vestige de son tandem avec Orelsan a pris à contre-pied la plupart de ses fans.

« Je relativise le succès de l’album »

« J’ai un univers qui part un peu dans tous les sens, donc pour un auditeur des Casseurs, ça peut être un peu flou : il y a des refrains chantés, ça ne rappe pas trop, etc. Mais c’est comme ça », explique-t-il.

À LIRE
Gringe : « Nekfeu m'a mis une grosse claque »

Il relativise également son nouveau statut dans le rap, après son succès fulgurant avec les Casseurs.  Pour moi, je suis connu mais je n’ai pas percé. Je n’ai pas fait mon disque d’or, je n’ai pas forcément captivé les grands médias. (…) Donc, si tu veux, je relativise le succès de l’album. Ce n’est pas un four, c’est une réussite à titre perso. Après, d’un point de vue critique, c’est mitigé. » Aussi, l’artiste prépare déjà la suite, et un morceau inédit, “Banco”, commence à tourner en festival.