Actualités

Hamza : « Je pense que c’est notre musique qui est en train d’influencer la mode »

Publié

le

Hamza : "Je pense que c'est notre musique qui est en train d'influencer la mode"

Dans une interview pour HYPEBEAST, le rappeur belge Hamza et le DJ The Magician se livrent sur l’influence du rap dans la mode actuelle. 

Après avoir évoqué les différences entre le rap belge et le rap français, ainsi que la place qu’occupait l’amour dans leurs quotidiens, la question de la mode a retenu toute notre attention. Le style streetwear, très omniprésent dans la mode aujourd’hui reflète une société où la culture urbaine est à son apogée et de plus en plus ancrée dans les moeurs. Les deux artistes belges analysent ce renversement de situation où pendant des années cette “mode” était dédiée uniquement aux personnes qui vivaient dans des banlieues. En effet, les habits XXL ainsi le combo jogging / basket étaient facilement attribués aux jeunes du quartier alors que les citadins réservaient ce genre de tenues lorsqu’ils étaient seuls chez eux, comme l’explique The Magician :

Arriver au restaurant en casquette et hoodie aux Etats-Unis ça a toujours été normal, en France non. Là on assiste à un retournement de situation, le combo casquette/hoodie est désormais une tenue chic et branchée. Bien plus parfois qu’un smoking.” 

Ce paradoxe auquel on assiste est arrivé en partie grâce à la médiatisation du rap en France, où ce genre est devenu le plus écouté. On remarque également cette démocratisation de la culture urbaine avec les nombreuses collaborations entre les marques de luxe et celles streetwear. Hamza revient également sur ce point :

“Je pense que c’est notre musique qui est en train d’influencer la mode. Tout ce qu’il se passe dans la mode aujourd’hui est très lié au streetwear et donc par extension au rap.”

Le luxe, inséparable de la tendance streetwear ?

Actuellement, le rap et les sappes sont deux choses presque indissociables. L’image revendiquée colle régulièrement avec ce que les rappeurs racontent dans leurs textes. On voit également de plus en plus de rappeurs lancer leurs propres marques de vêtements, de plus en plus de collaborations avec des grandes enseignes ou encore assis au premier rang à la Fashion Week. Pourtant, comme le précise Hamza, ce n’est pas une image que les rappeurs se donnent, c’est juste que les deux vont de paires :

“J’aime la sappe, j’aime me sapper, sur la scène ou hors scène. Le vêtement n’est pas devenu un costume.”

La mode est également un cercle perpétuel et s’inspire de peu pour créer une véritable tendance pendant des années. C’est le cas actuel où deux mondes se rencontrent, celui de la rue avec celui de la bourgeoisie, et ça marche :

“Ils piochent chez nous, on pioche chez eux. On a aussi besoin parfois des marques de luxes pour dégager une certaine aura. C’est donnant-donnant (…) c’est un va et vient permanent entre le luxe et le streetwear.”

À lire aussi : Haute couture et rap français, amour finalement réciproque