Suivez-nous

Culture

Joaquin Phoenix interpellé par la police à Washington

Publié

le

Joaquin Phoenix interpellé par la police à Washington

Activiste reconnu de la cause animale et plus généralement environnementale, l’acteur Joaquin Phoenix a terminé un rassemblement pour le climat par une interpellation par la police aux côtés de 146 autres manifestants

Adoubé par les Golden Globes, et prêt à rouler sur les Oscars pour son interprétation unique du “Joker” de Todd Philips, Joaquin Phoenix semble pourtant réussir à garder les pieds sur Terre. Une Terre qu’il invite d’urgence à chérir au quotidien, et pour la défense de laquelle il s’est élevé une énième fois ce vendredi 10 janvier.
Convié par l’actrice/activiste deux fois oscarisée Jane Fonda, Joaquin Phoenix était donc en première ligne du 14e rassemblement hebdomadaire sur les marches du Capitole de Washington DC : les “Fire Drill Friday“. Des manifestations (non autorisées) menée par la star octogénaire, inspirée par Greta Thunberg, pour démontrer l’importance de l’urgence climatique et d’un “Green New Deal”.
Et comme presque chaque semaine, nombre de manifestants ont été interpellées par les forces de l’ordre pour obstruction. 147 cette fois si l’on en croit CNN, dont deux invités de marques, rapidement relâchés : Martin Sheen (figure du classique “Apocalypse Now”), et le nouveau Joker lui-même, qui ont tout de même eu le temps de prononcer un discours. Un discours tourné vers l’importance de repenser la consommation et les habitudes alimentaires pour Joaquin Phoenix, vegan depuis toujours.

“Parfois, nous nous demandons ce que nous pouvons faire dans cette lutte contre le changement climatique, et il y a quelque chose que vous pouvez faire aujourd’hui et demain, en faisant un choix sur ce que vous consommez […] Il y a des choses que je ne peux pas éviter. Je suis venu en avion ici , mais ce que je peux faire c’est changer mes habitudes alimentaires. »

L’homme derrière les premiers Golden Globes vegans

Vegan depuis ses 3 ans après une partie de pêche, Joaquin Phoenix n’a jamais hésité à s’élever pour la défense de la cause animale et de l’environnement dans son ensemble. Que ce soit en refusant tout vêtement fait de peau animale pour ses films, ou en devenant le visage de campagnes d’associations telles que PETA ou In Defense of Animals, l’engagement de l’acteur pour la planète ne date pas d’hier.
Il y a quelques jours, il s’est même illustré à deux reprises pour cela pendant les derniers Golden Globes qui l’ont récompensé. D’abord en poussant pour un menu entièrement vegan pour le dîner de cérémonie selon Variety. Puis pendant quelques phrases de son discours, largement censuré pour son langage cru :
“C’est vraiment bien que tant de gens aient envoyé leurs vœux en soutien à l’Australie, mais nous devons faire plus que cela. Ce sont de bons gestes, mais ce n’est pas suffisant… C’est bien de voter, mais parfois nous devons prendre nos responsabilités, faire des changements et des sacrifices”.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA