Suivez-nous

Musique

Quand Orelsan parlait de Josman en 2014 : «Il est trop fort»

Publié

le

En 2014, Orelsan est, d'ores et déjà, un poids lourd du rap français. Invité vedette de l'émission MasterClasse sur France 4, il découvre Josman et ne tarit pas d'éloge sur le jeune rookie.  

Invité vedette de l’émission MasterClasse sur France 4, en 2014, Orelsan a découvert Josman, sans tarir d’éloges sur le jeune rookie.

C’est un Josman de 22 ans qui se présente sur le plateau de France 4. Nous sommes en 2014, et un nouvel épisode de l’émission MasterClasse, avec Orelsan à l’honneur, invite deux rappeurs à présenter leurs couplets devant l’auteur de Le chant des sirènes. Le défi est simple : ils doivent écrire huit mesures autour d’un thème choisi par Orelsan. Et pour l’occasion, l’artiste a proposé à ses invités de pénétrer dans un univers qu’il a déjà couvert à plusieurs reprises : l’adolescence.

C’est le tremplin artistique End of the Weak qui choisit alors les deux participants : PLB et un certain Josman. Déjà doté d’une certaine notoriété dans le milieu des open-mics, l’auteur du prochain SPLIT s’est offert une sacrée performance. Avec son attitude et sa plume presque désinvolte, le jeune originaire de Vierzon, impressionne et recueille les louanges prémonitoires d’Orelsan. «Il est trop fort, il y a des rimes, des assonances, du flow. Et c’est une autre vision de l’adolescence, plus positive, plus cool», assure Orelsan.

 Josman, des open mic aux millions de vues

Comme il l’explique à Orelsan, ce jour-là, Josman a écumé tous les open mic de la région parisienne avant de se faire un nom. Son nom : J.O.$. Lauréat de la End of the Weak, édition 2013, la plus prestigieuse compétition d’improvisation rap, il est très vite considéré comme un grand espoir du rap français.

C’est par ailleurs cette victoire qui lui permet d’obtenir plus de visibilité, notamment via les médias et la télévision. Discret et travailleur, Josman a fait son chemin. Fort d’une “musique qui ne meurt pas”, il a puisé sa force dans sa perception du monde et son aisance à retranscrire ses émotions. Après plusieurs projets prometteurs, il a convaincu sa fan-base avec deux albums coup sur coup, de son J.O.$. à son SPLIT, dévoilé le 6 mars dernier.

Dans le reste de l’actualité : Eminem : une archive inestimable d’un freestyle à 19 ans

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *