Suivez-nous

Musique

Jul : nos cinq covers préférées de “Loin du monde”

Publié

le

jul cover

Alors que les covers dédiées à Loin du monde de Jul pullulent sur les réseaux sociaux, on a fait une petite sélection de nos cinq préférées. 

Encore une fois, et seulement quelques mois après La Machine, Jul attise toutes les conversations sur les réseaux sociaux. D’Instagram à Twitter, les internautes publient en masse leurs productions pour tenter d’attirer le regard du rappeur marseillais et, pourquoi pas, devenir celui qui verra sa pochette plastifiée dans les bacs. Au milieu de cette énorme panorama de covers, on a fait notre petite sélection, avec cinq covers différentes, racontées par leurs auteurs, sans ordre particulier.

Jul, emporté dans l’espace

On aime beaucoup le travail de Heroink, notamment sa première proposition. Sa création est entourée d’un sobre cadre noir, qui contourne la cité marseillaise sous une fantastique nuit étoilée. Au centre, Jul est emporté par un vaisseau spatial, prêt à s’en aller Loin du monde. «J’ai voulu représenter Jul rappelé par les siens (les ovni) après avoir fait le travail de “Machine” qu’il a produit jusqu’ici. Comme si la mission d’avoir rendu son public heureux était terminé et il pouvait enfin prendre sa retraite bien mérité “Loin du monde”», nous raconte son auteur. Superbe.

Loin du monde, au milieu de l’océan

La seconde pochette, imaginée par Bryan Chazottes déploie une éblouissante île déserte, qui reproduit le signe Jul par sa forme. Les couleurs et la beauté des paysages offrent un aspect paradisiaque et chatoyant qui s’éloigne des univers pour la plupart obscurs et lunaires imaginés pour Loin du monde. «Le but premier était d’être original, de penser différemment pour se démarquer, nous raconte-t-il. J’ai voulu créer une île à l’effigie de Jul en représentant son signe que bien évidemment tout le monde connait aujourd’hui. Un endroit coupé du monde dans lequel il peut trouver de l’inspiration.»

Publicité

Perdu dans l’espace

Dans un autre style, on a adoré la pochette imaginée par Le A. Plus sombre, avec des couleurs qui reflètent une identité martienne, on ne peut que deviner le visage de Jul derrière son costume de cosmonaute. Autour, le travail sur les points cardinaux renforcent l’aspect découverte, spatial, déjà sublimé par les formes poussiéreuses étoilées qui s’en dégagent en fond. Enfin, le filtre délavé, vintage qui surplombe le tout conserve une facette mystérieuse.

La magie de Jul

Dans un style beaucoup plus sobre, on apprécie le travail sur les lumières et les couleurs créé par Antoine Liberman. Une fresque superbe, où le signe Jul de l’artiste prend presque la forme d’un vitrail lumineux. «Le rap, je le représente par l’univers, les planètes. J’ai décidé de représenter Jul de dos, et seul, afin de décrire son ascension. Il a toujours su se développer, malgré les critiques. Le voilà, aujourd’hui, mis en lumière, sur le toit du game, “loin du monde”. Pour finir, les 4 satellites au dessus de son signe symbolisent ses 4 millions de disques vendus, qui font de lui l’artiste français ayant vendu le plus de disques. J’ai décidé de les représenter ainsi, de manière un peu magique, extraordinaire, ce qui décrit pas mal ce chiffre je trouve.»

Publicité

Écrasé sur une île

Dernier coup de coeur, dans un style plus dessiné, tout aussi coloré et lumineux. La cover s’articule autour d’une cercle représentant le soleil au coeur de la pochette. En-dessous, une minuscule île déserte, avec une soucoupe volante écrasée et Jul écrit avec des coquillages, comme les messages “À l’aide”, dans les séries de survie. Le ciel, entièrement rouge, dévoile planètes, étoiles et Lune. Vraiment géniale.

Et aussi, ne manquez pas la participation de Rægular, qui a plié le game pour la cover de “Loin du monde” de Jul

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *