Suivez-nous

Musique

Kanye West va construire une ville du futur à Haïti (et c’est déjà critiqué)

Publié

le

kanye west twitter
© GQ

Invité dans un podcast de Joe Rogan, Kanye West a expliqué son implication dans la création d’une ville du futur à Haïti.

Alors qu’Akon met en place le projet de construction d’Akon City au Sénégal, un autre artiste a décidé de suivre cette voie. En effet, avec l’accord du président haïtien, Kanye West va, lui-aussi, construire une ville du futur : à Haïti. Invité sur le podcast de Joe Rogan, Kanye West a échangé avec celui-ci pendant trois heures. Lors de cet entretien, de nombreux sujets ont été traités, dont la présidence américaine. Mais il s’est également longuement attardé sur son implication dans la création d’une ville du futur. Ye avait d’ailleurs publié un tweet ce mercredi confirmant cette information.

Un projet polarisant

En effet, Kanye West a visité Haïti en septembre 2020. Il a d’ailleurs expliqué que le président Jovenel Moïse compte attribuer l’île de la Tortue, au nord du pays, à ce projet de ville du futur. Kanye West et l’investisseur Américano-Iranien Shervin Pishevar auront carte blanche quant au projet sur l’île. Bien que le président haïtien se montre ravi du projet, la population, elle, est plus réticente. Les réactions qu’Akon avait suscité avec l’annonce d’Akon City n’étaient pas au rendez-vous pour Kanye.

En effet, selon la population locale, le président donnerait de bouts de terre haïtienne, comme s’il s’agissait de sa propre propriété. De même, les locaux voient ici une occasion pour les américains de s’imposer avec leur néo-libéralisme. Ces deux éléments sont, pour eux, inacceptables. De nombreuses personnes se sont insurgées sur Twitter. Le président Jovenel Moïse est, selon eux, une poupée qui agit à la guise des américains. Le projet n’aidera, selon eux, pas réellement le pays.

Publicité

Pour l’instant, cette mégaville est encore au stade de projet et les travaux n’ont pas encore commencé. Avec les protestations locales, il se pourrait bien que ce projet n’aboutisse pas. Inversement, il semblerait que le président voit dans la création de cette méga-ville une manière de relancer l’économie du pays.

L’île de la Tortue a déjà beaucoup fait parler d’elle : elle avait été louée à un investisseur américain pendant 100 ans. De plus, le premier ministre haïtien de 2014 avait comme projet de vendre un bout de l’ile à une compagnie de croisière. Le projet sur cette île n’est donc pas le premier à être très clivant.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *