Suivez-nous

Musique

Kendrick Lamar se voit gravé dans la roche dans les rues de Dublin

Publié

le

Crédit photo : Subset

En concert à Dublin pour sa tournée du DAMN. Tour, Kendrick Lamar a été accueilli d’une bien belle manière par les Irlandais.

Avec ce qui l’attendait, Kendrick Lamar se souviendra longtemps de son passage en Irlande. Alors qu’il entamait ce soir à 18h son The DAMN. Tour dans la capitale irlandaise, le rappeur a eu l’agréable surprise de trouver à son arrivée une magnifique peinture murale à son effigie sur Aungier Street. A l’origine de cette prouesse artistique, un collectif de grapheurs locaux nommé Subset. Bravo les gars.

Publicité

advertisement

On peut ainsi voir sur cette fresque sublime, une reproduction très fine du prodige de Compton, micro en main et arborant des reflets rouge et noir. Les fans les plus hardcores du MC auront également reconnu sur sa droite, une flèche en néon avec marqué les mots “Pimps Only”. Au cas où vous l’ignoriez, on retrouvait cet élément scénographique pendant sa tournée américaine du Kunta’s Groove Session Tour de 2016. Qui sait ? Peut être que nos artistes du jour s’y étaient rendus et ont voulu marquer ce moment au fer rouge.

Est-ce vraiment une surprise ?

Au-delà du geste symbolique, voir Kung-Fu Kenny gravé sur une fresque murale n’a rien d’anodin. En effet, depuis sa signature avec Dr. Dre en 2012, le gamin de Compton n’a cessé de gravir les échelons que ce soit musicalement ou dans l’esprit des gens. Tranchant, talentueux, engagé politiquement et socialement, il est devenu en à peine quelques années, l’idole de toute une génération. Son aura est d’ailleurs si forte qu’en février 2016, il recevait les clefs de Compton, un cadeau symbolique pour son engagement pour sa ville.

Publicité

advertisement

Dans la continuité de cette distinction, il était reçu trois mois plus tard au Sénat par le sénateur de Californie Isadore Hall III qui l’a nommé « Icône Générationnel » dans le but de saluer son implication dans le développement de son quartier. Peu après, c’est Barack Obama en personne qui l’accueillait à la Maison Blanche pour parler éducation de la Jeunesse. Bref, déjà à l’époque, K-Dot était humble, autant qu’il était grand.

Quand Kendrick Lamar serrait la main de Barack Obama à la Maison Blanche en 2016

Cette fresque irlandaise est donc une nouvelle preuve que l’oeuvre du rappeur a largement dépassé les frontières du Hip-Hop. Appel à vous chers grapheurs français, vous nous faîtes la même à proximité de l’AccorHotel Arena pour le 25 ?

Publicité

advertisement

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *