Suivez-nous

Musique

La petite histoire derrière le feat entre Alkpote et Bilal Hassani

Publié

le

La petite histoire derrière le feat entre Alkpote et Bilal Hassani

Le choc des cultures paye. Une semaine après la sortie du morceau “Monarchie Absolue”, le roi Bilal Hassani et l’empereur Alkpote comptabilisent déjà plus de 2,4 millions de vues. Retour sur l’origine du feat le plus improbable de l’année.

Personne n’en attendait grand chose, et personne ne l’attendait tout court. Le featuring est né grâce à Jok’air, qui a mis en relation les deux artistes à l’occasion de la sortie de son film documentaire La fièvre. Le rappeur apparaît d’ailleurs dans le clip des deux compères, clin d’œil à cette rencontre plus qu’improbable. Devenu une blague virale, le morceau a finalement vu le jour sur la réédition de l’album Kingdom de Bilal Hassani. Un pied de nez très courageux à leurs fanbases respectives, aux antipodes l’une de l’autre. Les deux artistes ont d’ailleurs partagé une interview commune, pour expliquer les dessous de cette collaboration.

La musique pour rassembler

Si Bilal et Alk s’amusent à se jouer l’un de l’autre tout au long du titre, ils expliquent avant tout l’avoir conçu pour briser les barrières qui enclavent encore la pop et le rap. Mais aussi pour démontrer que la musique peut rassembler les univers et les gens les plus différents. Pour Alkpote, c’est également un moyen de faire son mea-culpa face à une communauté LGBTQI+ qu’il n’a jamais épargnée.

On évolue tous comme des Pokémons

“C’est un moyen de montrer que l’eau a coulé sous les ponts, et qu’on évolue tous comme des Pokémons. L’empereur est pardonneur, il pardonne à tous ceux qui lui ont fait du mal. Moi même j’ai mal, il faut me pardonner” déclare l’Empereur de la Crasserie dans l’interview.

À LIRE
L'ahurissante liste de collaborations de l'album du Roi Heenok

Une prise de risque tant pour l’un que pour l’autre, connaissant les divergences d’avis et de goûts entre leurs deux communautés. Soulignons le courage de Bilal Hassani, de s’assumer face à celle qui s’autoproclame fanbase la plus hardcore du rap français. Au delà d’un simple featuring, les deux artistes ont permis d’ouvrir une porte précieuse au futur de la musique en France : celle de la liberté.

Advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *