Suivez-nous

Musique

Le jour où Skread a appris que Booba prenait sa prod : «J’avais fait l’instru dans ma chambre»

Publié

le

booba tallac panthéon

« Tallac », l’intro légendaire de Panthéon, sortait il y a 18 ans. La prod choisie par Booba a été composée par Skread sur un coup du destin.

Panthéon sortait il y a 18 ans. Et avec cet album, une des meilleures intros de la carrière de B2O. Le morceau est une revanche contre la comparaison que Mc Jean Gab’1 a fait de Booba avec l’ourson du dessin animé éponyme. « Tallac » est enregistré en 2003, indique Skread. Pour le producteur et fidèle ami d’Orelsan, ce morceau est un grand pas dans sa carrière.

Dans le documentaire du rappeur caennais sur Prime VidéoMontre jamais ça à personne, Skread et toute l’équipe sont revenus sur cette collaboration. «C’était un mec du Pont de Sèvres qui s’appelait La Tombe. Il connaissait Booba, et il lui avait dit « j’connais un mec de Caen qui fait des prods qui sont chan-mé, tu devrais écouter »» raconte Gringe. Plus tard, La Tombe appelle Ablaye, backeur/producteur et fidèle acolyte d’Orel. Il l’informe que Skread lui a passé un CD d’instrus à écouter, et qu’il s’apprête à le ramener dans le 92. «Coup de fil. La Tombe, il me dit « Booba a pris l’instru ». J’fais « quoi ? »» se rappelle Ablaye.

Publicité

Durant l’été 2003, Skread se retrouve en studio avec Kore & Skalp, à Artop. Le Duc pose « Tallac ». Cette collaboration et cette nouvelle proximité avec le Pont de Sèvres lui permettra par la suite de travailler avec Nysay, Salif ou encore L.I.M. «A l’époque, j’étais en contact avec deux, trois têtes à Boulogne. Je connaissais un peu Salif, j’avais un peu bossé avec Nysay mais il n’y avait encore rien de concret»  se rappelle Skread.

À lire aussi : Booba réagit à l’histoire d’Orelsan en avouant qu’ils avaient un projet ensemble

Skread : «Tout est parti de ce morceau»

Pour Skread, c’est un immense pas vers la reconnaissance. «Ils pètent les plombs. Même Orel, t’façon, c’était un truc de ouf de placer sur Booba» confie le producteur. Les deux Casseurs Flowters n’en reviennent pas. «C’est légendaire de faire l’intro d’un album de Booba. En plus, tu viens de Caen, t’as jamais rien placé avant, sur personne. C’est fou» s’exclame Gringe. «C’était pile la prod qu’il fallait à Booba à ce moment-là» ajoute Orelsan.

Dans une interview pour abcdrduson, Skread revient sur cette connexion. «J’avais fait l’instru dans ma chambre, chez mes parents, avec juste une MPC. J’avais utilisé un sample de classique que j’ai découpé, mis à l’envers et rejoué avec les instruments. Je crois que c’est un truc de Bach.» Quand Booba écoute l’instru, il demande au producteur de l’accélérer, et de lui trouver deux ou trois variantes. Celui-ci y travaille toute la nuit et se rend à Paris dès le lendemain pour lui apporter. «J’ai rentré toutes les pistes dans l’ordi. C’était la première fois que je le fais donc j’ai un peu galéré avec l’ingé, ça m’a pris une bonne heure ! Booba est venu, il a kické. Il a du faire cinq, six prises, c’est tout.»

Publicité

Mais Skread ne s’enflamme pas. Conscient que le morceau pouvait sauter avant la sortie de l’album, il le révèle autour de soi uniquement quand le disque est pressé. «Tout est parti de ce morceau. Même si on ne bosse plus trop ensemble, Booba m’a mis le pied à l’étrier. Je lui dois ça.» Le résultat est monumental. « Tallac » n’est pas qu’une intro de qualité, c’est un Booba conquérant, lanceur de flammes. Le morceau est légendaire et ouvre avec majesté Panthéon, le deuxième album studio du rappeur. Alors joyeux anniversaire « Tallac ».

Aussi : Leto annonce une collaboration avec Ed Sheeran

Écoutez Panthéon.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *