Suivez-nous

Musique

Le magazine SHOES UP arrêté : nouveau coup dur pour le rap

Publié

le

Le magazine Shoes Up est en stand-by. Dernier garant d’une culture urbaine en manque de papier, le trimestriel soulève des questions.

Le magazine Shoes Up est en stand-by. Dernier garant d’une culture urbaine en manque de papier, le trimestriel soulève des questions.

C’est une triste et criante nouvelle que relève Hypebeast. Le média précise en effet l’arrêt de la publication de SHOES UP alors que son propriétaire, le groupe DNR, « n’a plus les moyens de financer le développement de la société et a donc décidé de la mettre en vente ». Le dernier numéro du magazine, publié en septembre, pourrait donc être le dernier.

Avec ses covers colorés et ses interviews fleuves, SHOES UP s’était imposé comme trimestriel référence de la culture urbaine. Proposant des portraits enrichis et un joli panorama de la mode, le magazine a accueilli dans son studio la crème des personnalités urbaines du moment, de Niska à Orelsan à Vald et Angèle.

Rap et papier, l’amour tumultueux

De quoi tristement alourdir le constat d’une incompatibilité entre la scène urbaine et les magazines papiers. Depuis des années, le rap a perdu au compte-goutte ses représentants dans les kiosques, de quoi laisser complètement disparaître la presse rap.

La multiplication de médias pure-players semblent palier cette absence auprès d’un public jeune, habitué aux réseaux sociaux et aux codes du web. Côté papier, le rap n’a respiré qu’à travers mécènes, financements et solidarité participative.

Peut-être l’arrêt de SHOES UP, toutefois pas définitif, pourrait sonner le glas de l’amour tumultueux entre scène urbaine et print.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *