Suivez-nous

Musique

Les 5 artistes urbains de Dooweet à suivre en 2020

Publié

le

L'agence Dooweet propose une balade au milieu de cinq de ses artistes urbains : on slalome entre les styles et les identités marqués.

L’agence Dooweet propose une balade au milieu de cinq de ses artistes urbains : on slalome entre les styles et les identités marqués.

L’agence de communication musicale Dooweet s’est constituée un catalogue urbain soigné et complémentaire. Spécialisée dans l’accompagnement des artistes dans leur promotion, sans lésiné sur un marketing musical porté vers le numérique, cher aux communautés hip-hop jeune et dynamique, elle est parvenue à développer un line-up complet, étalé autour des différentes sphères qui complètent le secteur. Du rap brutal et sombre de Lab2S à la fraîcheur mélodieuse de 2TH, Dooweet place ses pions sur l’immense tableau urbain avec modernité et ambition. Allez, cinq exemples.

L’hiver arrive avec LAB2S

Leur rap est froid, brutal, crispant. En bas des halls, le duo qui compose LAB2S se forge au compte-goutte un univers avec une identité remarquable, porté par ses deux voix, Ledorré et Pabli. Avec “Hall 2”, publié en mars dernier, ils ont franchi les 150 000 vues sur YouTube, et réussissent une performance de kickage exemplaire, sur une production épique, portée par une boucle dynamique. Le tandem transpire le vécu, et le filtre sépia qui recouvre le clip renvoie à une ambiance hivernale qui répond à la froideur de leurs punchlines. Prometteurs.

Un cocktail signé T2i

C’est dans une ambiance bien plus réconfortante que T2i nous accueille dans son univers avec “Naani”. Cette ballade exotique se veut plus rythmée, accompagnée d’un clip où l’artiste se fond sous les traits de multiples personnages. Ces rythmiques caribéennes lui permettent de déployer l’univers sucré qui compose son projet Fruit. Encadré dans un carré jaune sur la cover, T2i développe son ambiance fruité à travers sept morceaux colorés. Rafraîchissant.

La balade d’Ørigami

Que diriez-vous d’un tour en voiture dans la cité d’Ørigami ? C’est ce que proposent le groupe dans son dernier titre dévoilé mi-septembre. S’approchant du demi-million en l’espace d’une poignée de jours, il s’impose comme l’un des succès les plus clinquants du collectif. Et sa recette est aussi sobre qu’efficace : une simple balade au milieu de la cité, avec une sincérité véritable. On y retrouve les rayons de soleil qui viennent rebondir sur le bitume, et les regards de ceux qui composent cette vie conviviale et fraternelle. Une belle réussite.

Le réalisme d’Arcani

Derrière une réalisation plus sobre, la musique d’Arcani révèle une histoire puissante. Cet artiste marseillais, qui a évolué au plus proche des quartiers nords, n’a repris sa plume que depuis mars 2020. Alors confiné loin de sa famille, et malgré une grosse ellipse sans écriture, il s’est replongé dans une musique qu’il n’avait qu’effleuré quelques années plus tôt. Arcani, qui reprend son travail et son camion, en vient alors à vagabonder entre les sessions studio et les tournages de clip. Petit à petit, son univers se construit, son rap se professionnalise au rythme d’une sincérité et d’un vécu intactes qui lui maintiennent les pieds sur la terre brûlante des quartiers nords.

S’ambiancer avec 2TH

Malgré son jeune âge, 2TH a déjà développé un monde qui pourrait faire sourciller de généreuses discographies. Garant d’un rap énergique et festif, à l’image de son propre personnage, il ouvre des portes tantôt électroniques, tantôt club pour se catapulter au sommet des tendances YouTube. Début septembre, il a dessiné une note d’Espoir avec sa première mixtape, où se chevauchent l’entraînant “Solo” au côté de la narration tristement amoureuse de “Un message imbécile”.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA