Suivez-nous

Musique

Les fans de rap ont des difficultés avec l’orthographe : l’insupportable reportage de BFM TV

Publié

le

Les fans de rap ont des difficultés avec l'orthographe : l'insupportable reportage de BFM TV

Dans un reportage qui s’appuie sur le baromètre Voltaire 2019, BFM TV tente de dresser une corrélation entre fautes d’orthographe et rap. Raté.

Il écoute Jul, donc il fait des fautes. Voilà la conclusion plutôt expéditive, dressée par BFM TV qui tente maladroitement de rebondir sur le baromètre Voltaire 2019. Cette enquête fraîchement publiée, tente de dresser l’influence des goûts musicaux sur l’orthographe. Elle a été réalisée auprès d’un peu moins de 5 000 jeunes, âgés de 15 à 25 ans.

En vérité, les conclusions sont intéressantes. Un style musical en particulier se détache : les amateurs de musique indie maîtrisent à 63% les règles d’orthographe. Suivent les fans de metal (59,8%), de rock et de hard rock (59,4%), de pop (58,2%), de variété française (58%), etc. Le rap n’arrive qu’après, avec un score de 55,4%.

«A bon ?», Jul nuit à l’orthographe ?

Trouvant le sujet sympa, BFM TV s’est penché dessus. Avec une maladresse inexplicable et bondée de stéréotypes. Le reportage s’ouvre au rythme de Jul et d’un étudiant qui n’a visiblement rien demandé à personne. «Mon truc à moi, c’est Jul, le rappeur marseillais, je vais aux concerts, j’achète le tee-shirt, je suis vraiment fan», explique-t-il. Le témoignage se coupe, puis reprend : «Il m’arrive de faire des fautes d’orthographe en écrivant un e-mail, un sms ou même dans des dissertations». C’est quand même facile, très raccourci et on ne peut plus cliché.

Le montage laisse entendre que Jul nuit à l’orthographe. C’est faux et aberrant. Et c’est même dangereux de dresser un tel portrait, qui plus est le seul du reportage. Pourtant, l’analyse, incontestable est appuyée par des chiffres intéressants aurait pu donner lieu à un peu plus de profondeur : pourquoi les fans de rap ont-ils plus de difficultés d’orthographe ? Peut-être ces données auraient-elles pu être couplées avec l’analyse des milieux sociaux des fans de rap. Mais non, sûrement est-ce plus vendeur de se moquer une énième fois de l’orthographe de Jul et de sa fan-base. «A bon ?», a sobrement répondu le rappeur sur Twitter.

En terme de conclusion, on préférera largement l’analyse proposée par le baromètre Voltaire : «Alors, que faut-il écouter pour être fort en orthographe ? La musique que l’on aime, tout simplement ! Quelle qu’elle soit, le plaisir procuré par son écoute stimule la production de dopamine, qui améliore les fonctions cognitives et la mémorisation.»

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *