Suivez-nous

Musique

Bientôt la sortie d’un livre sur Kendrick Lamar rédigé par le Français Nicolas Rogès

Publié

le

Entouré par les collaborateurs, les proches et les amis d’enfance de Kendrick Lamar, l’auteur français Nicolas Rogès a retracé le parcours de Kendrick Lamar, de Compton à la Maison Blanche.

Le 17 septembre prochain sortira un livre sur la vie de Kendrick Lamar, écrit par un auteur de terrain, Nicolas Rogès. Il s’est rendu à Compton en Californie, lieu de naissance de Kendrick Lamar, et à Watts, pour se plonger dans la vie du rappeur qui est passé de son ghetto aux plus hautes sphères de l’industrie musicale.

Nicolas Rogès, également auteur de Move On Up: La soul en 100 disques essentiels, raconte sur Instagram le synopsis du livre : «En décryptant des chansons et des albums pour les mettre en parallèle avec l’Histoire, des années vingt à nos jours, ce livre replace Kendrick Lamar dans la lignée de ses prédécesseurs, qu’il s’agisse de légendes du rap, de la soul et du jazz ou d’auteurs et d’activistes, dont il incarne une extension logique.».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

📌 Sortie le 17 Septembre, partout en France, en librairie et en ligne /// Environ 400 pages. La couverture est l’œuvre d’Anthony Lee Pittman (@anthnyxyz), artiste-peintre et muraliste originaire de Compton. II s’agit d’une illustration inédite, reflétant sa vision de Kendrick Lamar. Écrit entre Compton, Watts et la France, au contact de l’entourage de Kendrick Lamar, de ses amis d’enfance et de ses collaborateurs, ce livre revient sur les jeunes années du rappeur et sur son ascension vers les plus hautes sphères de l’industrie du divertissement. Travail de terrain, tissé au fil de nombreuses interviews, il s’attarde également sur le parcours du label Top Dawg Entertainment (TDE) et de ses artistes, dont l’histoire a commencé modestement à l’arrière d’une maison familiale, avant de s’infiltrer dans les foyers du monde entier. Plus qu’un ouvrage sur Kendrick Lamar, c’est aussi le récit d’une ville, Compton, terre de fantasmes, et d’une génération ayant grandi dans la fournaise des ghettos de Los Angeles, marquée par le racisme institutionnalisé, les violences policières, le trafic de drogue et les guerres de gangs. De Compton à la Maison-Blanche, l’ascension du rappeur ressemble aux récits romanesques de l’American Dream, mais elle prend ses racines, avant les paillettes et les tapis rouges, dans la misère créée par un pays qui a systématiquement échoué à améliorer les conditions de vie de ses populations isolées. En décryptant des chansons et des albums pour les mettre en parallèle avec l’Histoire, des années vingt à nos jours, ce livre replace Kendrick Lamar dans la lignée de ses prédécesseurs, qu’il s’agisse de légendes du rap, de la soul et du jazz ou d’auteurs et d’activistes, dont il incarne une extension logique. Le tout dresse le portrait d’un artiste devenu, au fil des années, un symbole générationnel.

Une publication partagée par Nicolas Rogès (@nicolasroges) le

Ce travail de terrain, parsemé d’interviews exclusives, a mené à la publication de ce livre, qui retrace aussi le parcours du label “Top Dawg Entertainment (TDE)” fondé par Anthony Top Dawg Tiffith. Ce label a en effet un fort lien avec Kendrick Lamar, principal artiste signé chez le label, et conserve une histoire forte, ayant commencé dans une maison familiale avant de se diffuser dans le monde entier.

Plus qu’une simple biographie sur Kendrick Lamar

Mais le livre s’intéresse aussi à l’histoire de la ville natale du rappeur, Compton, et de sa génération «ayant grandi dans la fournaise des ghettos de Los Angeles, marquée par le racisme institutionnalisé, les violences policières, le trafic de drogue et les guerres de gangs», comme le résume l’auteur. C’est dans ce contexte que Kendrick Lamar a grandi, jusqu’à finir un jour à la Maison Blanche, à discuter avec le président Barack Obama. Tout un symbole.

De quoi comprendre également l’engagement du rappeur contre les injustices sociales liées à la couleur de peau. Il avait d’ailleurs manifesté dans sa ville natale suite à la mort de George Floyd, le 25 mai dernier. De plus, son titre engagé “Alright” s’était retrouvé propulsé dans les charts du Billboard américain, se retrouvant à la 26ème place du classement, le 2 juin.

Un bel ouvrage de 400 pages, dont la couverture a été réalisée par Anthony Lee Pittman (@anthnyxyz), artiste-peintre et muraliste originaire de Compton. A noter qu’il s’agit d’une oeuvre réalisée spécialement pour le livre qui reflète la vision de l’artiste. Rendez-vous donc le 17 septembre en librairie ou en ligne pour se le procurer.

Dans le reste de l’actualité, comprendre la spectaculaire cover de “To Pimp a Butterfly” de Kendrick Lamar

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *