Suivez-nous

Culture

Malgré les prix, la collaboration Lacoste X Moha La Squale est épuisée

Publié

le

Malgré les prix, la collaboration Lacoste X Moha La Squale est (quasi) épuisée
Olivier Hadlee Pearch

Après de longs mois d’attente, la collaboration entre Moha La Squale et Lacoste a été dévoilée. Et c’est une belle réussite, malgré quelques contestations. 

À peine sortie, déjà épuisée. Il n’aura fallu qu’une petite journée d’exploitation à la collaboration pour que les stocks s’écoulent. À l’heure où ces lignes sont écrites, seul le polo slim en petit piqué est encore disponible à la vente, uniquement en double, triple et quadruple L. Pour les trois autres modèles proposés par la marque au crocodile et Moha La Squale, il faudra attendre un éventuel renflouage.

Aussi, il faut dire que Lacoste a mis les petits plats dans les grands pour offrir à sa nouvelle égérie l’exposition qu’elle méritait. Une vidéo teaser et un lancement en grande pompe à la boutique du 4ème arrondissement parisien en présence de l’artiste : toutes les planètes étaient alignées pour que les tuniques frappées du logo “Bendero” gagnent en popularité auprès du public.

Lacoste se réconcilie avec le rap

Seul léger hic au tableau de la collaboration : des prix jugés excessivement chers. Sur les réseaux sociaux, une grosse poignée d’internautes s’est plaint des tarifs proposés. Comptez 110 euros le t-shirt, 140 euros le polo, 180 euros le jogging et 350 euros le pull. «Le double des collaborations avec Supreme», souffle un fan sur Twitter.

Quelques contestations qui n’enlèvent toutefois rien à la réussite d’une collaboration sur les deux tableaux. Tout d’abord, l’esthétisme, avec quatre modèles sobres et efficaces. Mais également dans sa représentation : le rêve de Moha, devenu égérie d’une marque qu’il a tant loué dans sa musique. Et la réconciliation de Lacoste avec la scène rap, quelques temps après avoir essuyé une polémique avec Roméo Elvis.

À LIRE
Roméo Elvis, Caballero et JeanJass freestylent "J'apprécie a moitié" sur Skyrock

Lacoste a également été le premier invité de notre concept FREE-STYLE où la marque a habillé Lord Esperanza le temps de “Haussmann”, à découvrir ci-dessous.