Suivez-nous

Musique

«Mort aux porcs» : auto-censuré, le clip de “Fuck le 17” de 13 Block fait débat

Publié

le

«Mort aux porcs» : censuré, le clip de "Fuck le 17" de 13 Block fait débat
@cestpasunfilm

Ça y est, 13 Block a enfin offert un visuel à son énorme banger “Fuck le 17”. Mais une petite phrase manque à l’appel et fait beaucoup réagir. 

Voilà, on tient peut-être la prochaine polémique du week-end. À l’occasion de la réédition de BLO, sortie la semaine passée, et quelques jours après un Olympia enflammé13 Block a offert un très bon clip à son titre phare, “Fuck le 17”. Le morceau, qui fait explicitement honneur à la mentalité anti-flic, se dote d’un clip plus sobre que prévu.

Une confrontation brillamment mise en scène par Hugo Salgado, qui dispose d’un superbe plan de fin où collectif et forces de l’ordre se font face, avec, à l’arrière, une voiture de police blanche classique et une noire, bien plus nerveuse.

Le clip s’est très vite retrouvé en tendances sur Twitter, mais ce n’est ni le nom du groupe, ni du morceau qui y figure, mais plutôt le gimmick : «Mort aux porcs». Cette phrase, balancée par OldPee à la fin du quatrième couplet a été remplacée par un bruit d’un chargeur, bien plus discret. Un changement étonnant, d’autant plus que l’instrumentale se coupe pour faire ressortir la rime de l’artiste.

«J’ai lâché mon meilleur “mort aux porcs” dans le vide»

Il semblerait que le groupe ait anticipé une éventuelle censure en supprimant une phrase choc et provocatrice. Une censure qui laisse toutefois un goût amer chez les fans. «J’ai lâché mon meilleur “mort aux porcs” dans le vide», note un internaute. À noter que la phrase «Je rêve de plusieurs corps de policiers» a également été coupée.

Frustrante pour l’ambiance, la censure n’est toutefois pas surprenante, surtout lorsque l’on sait à quel point l’apologie de la haine envers les forces de l’ordre, même mis en scène, a provoqué de lourds scandales dans le rap. Il y a deux ans, Jo Le Phéno comparaissait devant le tribunal correctionnel pour «provocation non suivie d’effet au crime et injure».

À LIRE
Cardi B répond à un fan français (en français) et fait exploser Twitter

Bien avant lui, les deux membres de NTM avaient été condamnés à six mois de prison, dont trois fermes après le titre “Assassin de la police”. Ils s’en étaient finalement sortis avec 50 000 francs d’amende.

Vu ces peines, il est normal et surtout censé que 13 Block ait assoupli son texte pour YouTube. Pas sûr que ça suffise pour autant…

Advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *