Suivez-nous

Culture

Orelsan a posé sur le générique de la saison 2 de One-Punch Man

Publié

le

Orelsan a posé sur le générique de la saison 2 de One-Punch Man
A l’occasion de la sortie de la deuxième saison du manga One-Punch Man ce mardi 9 avril 19h05 sur la plateforme ADN, Orelsan a été invité à faire plus que seulement doubler le personnage principal : le voilà donc qui s’apprête à proposer un featuring pour le générique de l’anime. 

Plus rien ne nous étonne. Pour la première fois, un générique de manga japonais a été adapté avec la participation d’un artiste français. Un rêve de gosse pour ce dernier ? A n’en pas douter. Car on parle là du rappeur caennais Orelsan, pour qui il ne manquait peut-être plus qu’une telle performance pour finir de compléter son tableau de chasse. Déjà acteur et réalisateur, il avait eu l’opportunité de prêter sa voix au personnage principal du manga phénomène One-Punch Man il y a quelques temps de cela. Mais à l’occasion de la sortie de la deuxième saison, le voilà qui va faire ce qu’il fait de mieux : rapper sur l’opening du manga créé par le groupe de rock JAM Project. Alors branchez-vous sur ADN (plateforme de streaming française dédiée à l’animation japonaise) demain 19h05 pour une performance inédite de Jimmy Punchline pour le premier épisode.

À LIRE
Damso, un dernier tube avant QALF ?

« Saitama, punch fatal »

Tout est dans le titre. Après un entraînement insensé dans un monde en phase de capituler face à l’Apocalypse presque quotidiennement, un héros pas comme les autres s’est élevé dans un Japon où des quartiers entiers disparaissent chaque jour sous les attaques de monstres de toute sorte. Ainsi, après dix kilomètres de course à pied, cent pompes, cent abdos, cent squats, et ce chaque jour, Saitama est devenu providentiellement le héros que le monde attendait (même s’il y a laissé ses cheveux). Son arme secrète ? Son poing. Et rien d’autre. Car il n’a jamais eu la chance de continuer le combat après avoir donné ne serait-ce qu’un coup. Une force tranquille, pourtant méconnue du grand public, dont il use avec flegme et flemme, dans une quête qui semble sans fin, mais qui donne un sens à sa morne vie. Un personnage burlesque auquel la voix du rappeur français “le plus normal” colle à merveille. On vous invite donc à regarder les dix épisodes de la géniale première saison, disponibles sur Netflix. Il vous reste moins de 24 heures.

À voir aussi