Musique

Une pétition souhaite annuler les prix d’Orelsan aux Victoires de la Musique

Publié

le

Une pétition souhaite annuler les prix d'Orelsan aux Victoires de la Musique
Crédit photo : Instagram Orelsan

Après avoir réalisé le triplé aux dernières Victoires de la Musique, Orelsan est, encore, au coeur d’une malheureuse polémique misogyne. 

Même quand elles sont terminées, les Victoires de la Musique ne se libèrent pas des polémiques. Et cette fois-ci, c’est son dernier héros en date, Orelsan, qui est dans l’oeil du cyclone. Et comme toujours, le rappeur traîne sa fâcheuse réputation misogyne, des années après son procès. La pétition, rédigée par Céline Steinlaender, remet sur la table le débat autour du sexisme dans les paroles de l’artiste. Elle s’adresse directement à la ministre de le culture, Françoise Nyssen, en demandant, purement et simplement, de retirer les statuettes obtenues par l’auteur de La fête est finie. Elle dénonce notamment les propos du rappeur dans son morceau “Saint Valentin”, s’indignant qu’un tel exemple soit donné aux jeunes. Bien loin d’être illusoire, la pétition a été signée par près de 15 000 personnes sur le site Change qui souhaitent donc retirer les trois trophées obtenus par le rappeur.

Une polémique poussiéreuse

Orelsan n’en finira donc jamais avec ses anciens fléaux. Invité à comparaître devant la justice pour ses paroles suite à son morceau, le rappeur s’était excusé à de nombreuses reprises avant d’être relaxé il y a désormais deux ans. Pourtant, cet épisode est greffé très sérieusement sur l’étiquette du caennais depuis tout ce temps, et malgré ses maintes explications, la polémique ne souhaite se dégonfler. Dans chacune de ses interventions médiatiques, le rappeur est notamment obligé de ré-évoquer ce sujet. Et s’il avait délivré un sublime message sa compagne dans son dernier album et son morceau “Paradis”, Aurélien Cotentin semble bien obligé de vivre désormais avec ce fardeau. Pour autant, il sera à l’affiche d’un film féministe au courant de l’année. De quoi, peut-être, atténuer les braises.