Suivez-nous

Musique

Quand Rohff passait un “big-up” à Lunatic en 1997

Publié

le

Quand Rohff passait un "big-up" à Lunatic en 1997

Dans son morceau “La vie est une chienne”, sorti en 1997, Rohff passe un “big-up” au groupe Lunatic dont  Booba faisait parti à l’époque. L’histoire entre les deux rappeurs remontent à bien longtemps… Retour vers une époque où le clash n’existait pas encore entre ces deux là.

“Big-up Lunatic, seul le crime paie”

Entre Booba et Rohff, depuis 2001 c’est la guerre. Les deux rappeurs français se clashent sur Twitter, sur Facebook, sur Instagram, dans leur morceaux, bref tous les terrains sont bons pour exprimer leur colère l’un envers l’autre. Pourtant ça n’a pas toujours été le cas. Pour preuve, ce titre de Rohff qui fait une dédicace au groupe Lunatic formé par Booba et Ali. Une trouvaille qui fait plaisir et qui ramène à l’époque où la guerre entre les deux grands rappeurs français n’existait pas.

Pendant les années 1990, les compilations avaient une très grande importance dans le rap français. En 1996, Lunatic s’est fait connaître avec les morceau “Le Crime Paie” et “Les vrais savent” présents sur les projets Hostile et L432. De son côté, Rohff, pourtant originaire du 94, se fait repérer par un groupe emblématique du 78, Expression Direkt. Il apparaît pour la première fois sur l’album Guet-Apens de T.I.N. & Weedy, deux membres du groupe. Après une apparition sur la fameuse mixtape Opération Coup de Poing, il collabore de nouveau avec Express D sur le projet “Nord vs Sud” sur le morceau “La vie est une chienne” où il dédicace le groupe Lunatic.

Ces quelques mots de Rohff prononcés sur ce morceau est une preuve du microcosme qu’était le rap français a cette époque. Les artistes se fréquentaient dans des boutiques comme Ticaret et lors des enregistrements de compilations. “Nord vs Sud” réunit des membres importants de la scène francophone de l’époque comme D.Abuz System, Tout Simplement Noir ou encore Sayd. Hormis son embrouille avec Rohff, Booba a souvent travaillé avec des membres de la Mafia K’1 Fry comme Kery James, Intouchable ou 113. Plus de deux décennies après “La vie est une chienne”, les dédicaces persistent dans le rap français, le Duc de Boulogne débute son couplet dans “MQTB” par un clin d’œil à Demon One, membre emblématique de la Mafia africaine.

Booba et Rohff : une longue histoire de haine

Tout commence en 2001 lorsque Rohff invite Booba pour une collaboration sur son deuxième album. Le morceau de Rohff “C’est Nous La Rue”en feat avec Booba ne figurera finalement pas dans la tracklist du deuxième album du rappeur. Une histoire d’égo à l’origine car selon les dires de Rohff, Booba demandait de “fortes avances” et “avait déjà le truc de “je suis le boss“. L’histoire s’était tassée et les deux monstres du rap français n’en avait pas tenu une importance considérable. Seulement, en 2012 dans un Planète rap Rohff s’exclame qu’il n’est “pas comme l’autre zoulette de Booba“. Le clash Morray/Zoulette débute. Booba répondra à son meilleur ennemi par un morceau clairement visé contre lui “Wesh Morray” et à Rohff d’assurer sa street-cred en sortant un remix de ce morceau “Wesh Zoulette”.

À LIRE
Sereinement, Kalash et Damso ont livré deux morceaux cette nuit

En 2014, leur rivalité prend une toute autre ampleur. Lors de son concert au Zénith de Paris en avril de cette année-là, Rohff interprète le morceau “Wesh Zoulette” devant un portrait de Booba, maquillé. Très remonté, Booba propose à Rohff de le voir à Paris, celui ci se rend dans une boutique Ünkut à Paris et blesse gravement un jeune vendeur. Cette vengeance lui coûtera un procès en 2017 et en octobre il est condamné à 5 ans de prison ferme.