Suivez-nous

Musique

Que cache la punchline de Kalash Criminel sur Booba ?

Publié

le

kalash criminel booba

Alors que Kalash Criminel a signé son retour ultra énervé sur “Pronostic“, un dropname de Booba intrigue les réseaux sociaux. Comment le comprendre. 

«Dans c’game, ils ont tous peur de Booba, j’dis tout haut c’que les gens pensent tout bas», balance Kalash Criminel dans son titre “Pronostic”. Bouillant pour son retour, le rappeur de Sevran a animé les réseaux sociaux avec une punchline qui n’est évidemment pas passée inaperçue. Pourtant, loin d’être une tentative de confrontation directe avec le rappeur de Miami, la phrase semble faire un état des lieux, pour une fois assumé, de la géopolitique du rap français. Parlons-en.

Non, ce n’est pas une pic contre Booba

Mettons déjà les choses au clair : non, Kalash Criminel n’a pas clashé Booba. Au contraire, l’artiste du 9.3 s’est même montré plutôt flatteur. À travers cette punchline, il confirme, de l’intérieur, là où une omerta des rappeurs semble cristalliser la scène française, que Booba représente une véritable hégémonie. Plaçant le Duc sur un piédestal, Kalash Criminel persiste, en indiquant que Booba inspire un sentiment de crainte dans le rap français. Par sa présence, sa communauté et son réseau. Une avance plutôt élogieuse.

Et en effet, le tempérament taquin et vif de Kopp est devenu une sorte de passerelle à éviter pour les rappeurs français. En somme, mieux vaut être validé par Booba, que pris en grippe par Booba. Plusieurs artistes en ont fait l’expérience, de La Fouine à Kaaris, en passant par Rohff et Gims. Et bien que ces artistes là, confirmés, ne craignent clairement pas le Duc, ils constituent un exemple pour des jeunes rappeurs, en quête de positionnement.

Booba a répondu à la punchline de Kalash Criminel sur Instagram

Une pic masquée pour Maes ?

Certains internautes voient toutefois en cette punchline une charge dissimulée pour Maes. Et en effet, l’auteur de Les derniers salopards, par sa proximité avec Booba, est depuis considéré, comme beaucoup, comme le «vilain petit canard de Sevran». Déjà par son absence sur la mixtape regroupant les talents de la Seine-Saint-Denis, 93 Empire, de Sofiane. Ensuite, car il semble avoir directement pris parti dans une sorte de brouille, peut-être fictive, entre Booba et le 93, placé sous la tutelle de Sofiane et Kaaris. «Chez nous, c’est le 9-3, ici, on suce pas d’bite», poursuit Kalash Criminel dans son morceau sans que l’on puisse établir réellement le lien.

Difficile d’imaginer que Kalash Criminel puisse, à son tour, prendre parti dans cette histoire de combats de coq entre Booba et Sofiane. En revanche, il est tout à fait possible que, par sa proximité avec Booba, Maes se refuse des collaborations avec certains membres de la Seine-Saint-Denis, en froid avec le rappeur exilé à Miami. Ce dernier a toujours prôné une sorte de fidélité qui pourrait avoir découlé à travers deux de ses plus proches hitmakers, Maes et Niska.

En fait, il serait naïf de penser que les rapprochements de Booba avec les grosses stars du moment ne soient pas animés par une volonté de solidifier son réseau en France. Là, où de Miami, Booba semble afficher plus d’ennemis que d’amis.

Dans le reste de l’actualité, Ninho, une promotion gâchée, ou sauvée par un double album ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *