Suivez-nous

Culture

Squeezie explique ses larmes au GP Explorer : «C’était très touchant»

Publié

le

GP Explorer 2 : des places déjà à la revente à des prix exorbitants, Squeezie annonce qu'elles sont nominatives
© Chloé Ramdani

Squeezie est revenu sur une séquence poignante du GP Explorer, devenue virale sur les réseaux sociaux, où on le voit envahi par les émotions. 

«Je suis un humain, il y a des moments où c’est trop», sourit Squeezie sur le plateau de Popcorn. Le YouTubeur a été invité pour faire le bilan de son GP Explorer, événement majeur Twitch qui a animé le week-end. Et il est notamment revenu sur une séquence qui a ému les internautes : alors interrogé par Pape San, Squeezie n’a pu retenir ses larmes, acclamé par les 40.000 personnes du circuit Bugatti au Mans.

Publicité

advertisement

Le vidéaste se souvient d’un instant particulier. «À un moment, je saturais, c’était trop, rembobine-t-il. Je me disais que là, il y avait une émulsion particulière, et j’arriverais même pas à mettre des mots là-dessus. C’est la première fois que je me suis fait vraiment porter par mes équipes. Il y a plein de trucs que j’ai confiés à des gens, et le jour-J, j’ai regardé autour de moi, et je me suis dit : “Putain, mais ce qu’ils ont fait, c’est extraordinaire».

En termes de réalisation et de production, le YouTubeur a été touché par le travail fourni par ses par pairs. «Et ce n’est pas des centaines de gens, pas des milliers, ce n’est pas une grosse boîte, ce n’est pas une chaîne de télévision : c’est une petite boîte de 30 personnes qui a fait ça !».

Publicité

advertisement

Aussi : Depielo revient sur le GP Explorer : «Ma vie a donc changé»

Squeezie : «Ça a touché beaucoup de gens qui se rappellent de tout le chemin parcouru»

Un travail colossal, qui a finalement donné lieu à un moment culte de l’histoire de l’Internet français. Au moment de l’interview avec Pape San, le live de Squeezie a vécu un premier pic à 500.000 viewers, avant de franchir le million pendant la course. «Je ne savais pas que ça allait autant toucher les gens de me voir pleurer, reprend-t-il. Je suis un humain, il y a des moments où c’est trop. C’était très touchant, et moi je suis un peu pudique sur ça, mon intimité». Un instant isolé, et partagé sur Twitter, qui a été vu près de 1,5 millions de fois.

Publicité

advertisement

À lire aussi : Joyca réagit à son accident spectaculaire au GP Explorer : «J’ai pris le mur à 200»

Pour Squeezie, il s’agit aussi d’une certaine forme de concrétisation. «Ça a touché beaucoup de gens qui se rappellent de tout le chemin parcouru, ajoute-t-il. Et même au-delà de moi, c’était un événement qui était très “Internet”, très communautaire français, et je crois qu’il fait partie de ces rares événements où on se dit : “Putain, les Français quand même sur Internet…”».

Il y voit aussi une certaine forme de revanche : «Je crois que c’est l’événement qui prouve à tout l’ancien monde, que, définitivement, y compris certains qui nous ont snob fortement à l’époque, qu’ils avaient tort. Ça y est, aujourd’hui, on sait faire des choses comme eux. On a grandi, on a mûri, on s’est structuré, et ça nous a fait du bien». Une leçon fantastique.

Publicité

advertisement

Aussi : Charles Leclerc : la demande du pilote devant le GP Explorer de Squeezie

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *