Suivez-nous
"Temps Mort" de Booba en dix punchlines inoubliables "Temps Mort" de Booba en dix punchlines inoubliables

Musique

“Temps Mort” de Booba en dix punchlines inoubliables

Publié

le

Il y a 19 ans, le Duc dévoilait le premier classique d’une longue carrière : Temps Mort. Considéré unanimement comme l’un des albums les plus marquants de l’histoire du rap, revenons sur dix punchlines surpuissantes du début de la légende de Booba. 

Une putain d’époque mon pote, ici il faut des putains de dorsaux – Temps mort 

L’album débute avec le génialissime et éponyme “Temps mort”. Les introductions de Booba ont toujours été soignées et impeccables mais celle-ci, qui se dessine comme le premier morceau en solo du Duc, l’est encore plus. Avec son assonance en “p” Booba force le verrou pour ouvrir son album. Le mot “putain” sera d’ailleurs répété dans tous les vers de la chanson, comme pour accentuer le côté nerveux et pénible d’un MC qui en a dans le ventre.

Publicité

J’ai vu l’passé kidnapper l’avenir, le présent sucer des bites et tous mes n*gros sur un navire – Indépendants

Double sens profond. Quand il évoque que le passé a kidnappé l’avenir, il précise que les noirs démarrent toujours avec un temps de retard, partout, à cause de leur couleur de peau. Une référence évidente à l’esclavagisme. De plus, selon lui, le présent ne fait rien pour contredire cette vérité. Cette punchline a 19 ans, elle est toujours autant d’actualité.

J’voulais savoir pourquoi l’Afrique vit malement, du CP à la seconde ils m’parlent d’la Joconde et des Allemands – Ma Définition

Punchline d’un réalisme froid. Booba regrette que l’école ne s’intéresse qu’à l’histoire de France, des guerres mondiales et de la culture de l’Hexagone, sans jamais lever les yeux vers l’Afrique, l’histoire coloniale et locale.

Publicité

Je déconne, je sais, changer j’essaie, plus rien ne m’étonne jusqu’ici tout va bien – Jusqu’ici tout va bien

Cette punchline, étroitement liée au film La Haine et son indétrônable citation continue d’influencer le rap près de 16 ans plus tard. Dans son ultime opus Trône, le Duc s’est même offert une auto-référence avec le morceau “Drapeau Noir”, dans lequel il s’amuse « Jusqu’ici tout va bien, plus rien n’m’étonne ». 

T’inquiètes, bientôt on se barre aux States ou en Tunisie ou autre part dès qu’y aura de la thune ici – Jusqu’ici tout va bien 

Booba l’avait prédit. Aujourd’hui à Miami, il mène surement la vie la plus paisible du rap français.

Publicité

Le résultat d’une blanche et d’un nègre, un coup d’hanche et c’est le ravin, fais pas ton nid sur la branche d’un aigle – Repose en paix

Une punchline de l’opus de Booba hautement sous-côtée, pourtant sa puissance est évaluée bien trop haut sur l’échelle de Richter.

Que le hip-hop français repose en paix – Repose en paix

Le Duc boucle son sixième morceau “Repose en paix” avec une punchline évidente, mais qui, neuf albums après, résonne comme une prophétie tonitruante. Chapeau.

Quand j’ai la clé j’men sers pour casser l’carreau, merde ! – Strass et paillettes 

Oui, le Duc avait tout prévu.

Tu veux du taf pétasse t’as qu’à être blonde, tu veux mon cash négro ça va être long – Strass et paillettes 

La collaboration avec Ali est une pluie immanquable de punchlines. Celle-ci résonne encore dans les coulisses du rap français, depuis des années.

Et leur dernière vision sera un gun et un chauve – On m’a dit 

Plus rien à dire, la boucle est bouclée. Classique.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *