Suivez-nous

Musique

Le nouveau clip de Tengo John et Prince Waly va vous retourner le cerveau

Publié

le

nouveau clip de tengo john et prince waly
© lokmane

On connaissait le rapport poussé à l’esthétique de chacun des deux rappeurs Parisiens. Pour autant, leur dernier clip “Cityzen Spleen” a placé la barre très très haut. Magnifique, révoltant et complètement différent de tout ce que vous avez déjà pu voir. 

LaSmoul à la prod, Lokmane à la réa. Le clip de presque 5 minutes a des allures de court métrage, entre un Blade Runner 2049 et un enter the Void très psychologique. Très scénarisé, le clip raconte l’histoire d’une vie qui se consume à travers d’autres.

“J’espérais stopper la spirale / Mais l’autre coté m’aspira”

Les histoires de trois jeunes femmes se croisent et s’entremêlent. Différents milieux, différentes fréquentations, différentes dispositions. Chacune mène une vie tranquille, jusqu’au moment de la chute. La routine les pousse à se mettre en danger, et elles atteignent toutes le point de non retour. Aucune ne se relèvera. Même pas la dernière jeune femme, qui reste pourtant bien vivante. Les histoires des deux autres, et de toutes celles qui les ont probablement précédé, l’ont elle aussi éteinte.

Un effet VHS, des jeux de lumières néons, des accélérations : dans “Cityzen Spleen”, tout est fait pour nous plonger au maximum dans cet univers mélancolique et presque pernicieux. Au milieu de tout ça, on retrouve Tengo John et Prince Waly, racontant leur histoire, qui sert ici à illustrer celle de quelqu’un d’autre.

A lire aussi : Tengo John, entre ombre et lumière