Suivez-nous

Musique

Tidal est accusé d’avoir triché sur les chiffres de streaming de Kanye West et Beyoncé

Publié

le

Tidal est accusé d'avoir triché sur les chiffres de streaming de Kanye West et Beyoncé

Tidal est au cœur d’une sombre affaire de manipulation des chiffres de streaming. Sur le banc des accusés : Lemonade de Beyoncé et The Life of Pablo de Kanye West.

Quand Jay-Z a annoncé le lancement de Tidal, de nombreux artistes se sont précipités pour rejoindre ses rangs. Il faut dire que sur le papier, recevoir plus de revenus et proposer du contenu exclusif à la plateforme a de quoi faire saliver. Peut-être auraient-ils dû y réfléchir à deux fois avant de le suivre. Tous unis pour faire de l’ombre à Spotify et Apple Music, la réalité les a vite fait déchanter.

Bien que Tidal ait réussi à se maintenir, les abonnements n’ont pas été à la hauteur des attentes. Pire encore, le service est aujourd’hui sujet à une enquête et est directement accusé de manipuler les chiffres du streaming. Comme quoi, la triche n’est (évidemment) pas une exclusivité française. Les projets incriminés ici ? The Life of Pablo de Kanye West et Lemonade de Beyoncé.

Souvenez-vous en février 2016, le dernier album de Yeezy était disponible uniquement sur Tidal, ce qui a poussé de nombreux auditeurs à s’abonner pour en découvrir la substance. La hype était telle que les dirigeants de l’entreprise ont affirmé que le projet avait été streamé plus de 250 millions de fois en 10 jours. Des chiffres similaires ont été déclarés après que Beyoncé ait battu des records de streaming au lancement de son album visuel Lemonade. 306 millions d’écoutes en 15 jours tout de même. Rien que sur Tidal on le rappelle.

À LIRE
La petite histoire derrière le feat entre Alkpote et Bilal Hassani

Plusieurs millions de fausses écoutes

Les deux projets ont beau avoir connu un succès énorme (l’un plus que l’autre tout de même), avec seulement 3 millions d’abonnés, il y a tout de même de quoi s’interroger sur la véracité de ces déclarations. Un journal norvégien interloqué a donc décidé de mener sa petite enquête, et après un an d’investigation, ils affirment haut et fort que Tidal aurait truqué les chiffres de ces deux disques majeurs.

“Le nombre d’écoutes de Beyoncé et Kanye West sur TIDAL a été faussé à hauteur de plusieurs centaines de millions de streams … Des paiements ont donc été versés au détriment d’autres artistes”.

Le journal base ses accusations sur la réception d’un mystérieux disque dur contenant, selon eux, “des milliards de données internes de TIDAL”. Des données indiquant la fréquence d’écoutes en fonction des pays, ainsi que des informations au sujet desdits utilisateurs. Les détails de l’enquête sont à retrouver dans ce rapport. Espérons pour Tidal que ces accusations ne soient pas confirmées, sinon, la note risque d’être salée.