Suivez-nous

Musique

L’improbable histoire d’un sénateur américain viré à cause de Tupac

Publié

le

Un élu de l'Iowa perd son travail à cause de Tupac

Fan de Tupac, un élu de l’Iowa faisait régulièrement part de son obsession à ses collègues. Malheureusement, sa passion pour le rappeur lui a porté préjudice.

Son obsession pour Tupac a fini par lui causer du tort. Jerry Foxhoven, directeur du département de la Santé et des Services sociaux de l’Iowa aux Etats-Unis, est un grand fan du défunt rappeur, et il aimait le faire savoir à ses collègues. En tout, Associated Press a retrouvé 350 pages de mails contenant les mots “Tupac” et “2Pac”.

Pendant deux ans, l’élu envoyait quotidiennement des courriels groupés aux autres employés, louant sa passion pour l’artiste américain. Sa musique, les paroles de ses chansons, Jerry Foxhoven vantait considérablement le travail de Tupac. Mais ce n’est pas tout. Son obsession pour le rappeur allait jusqu’à lui faire organiser des “Tupac Fridays”. Tous les vendredis, le directeur orchestrait des sessions durant lesquelles il passait ses morceaux dans le bureau. Le jour de l’anniversaire de la mort du rappeur, le 13 septembre, Jerry Foxhoven communiquait des citations de chansons. Il faisait de même le jour de la Saint-Valentin. Également, il répétait souvent à ses collègues qu’il était “inspiré par des lyrics”, notamment une provenant du titre “Changes”.

“It’s time for us as a people to start makin’ some changes.”

Le jour de son propre anniversaire, le directeur a cuisiné des cookies inspirés par Tupac. On pouvait même lire un “Thug Life” sur un des biscuits.

À LIRE
Une nouvelle série sur Tupac par un réalisateur qui l'avait fait arrêter

Tupac le mène à la démission

Les nombreux mails de Jerry Foxhoven ne dérangeaient pas la plupart des employés. D’après Associated Press, certains l’ont “félicité d’avoir utilisé Tupac pour injecter de la légèreté et de l’inspiration dans un lieu de travail stressant”. Mais malheureusement, ce n’était pas l’avis de tout le monde. Au moins une personne s’est plaint des actes de l’élu.

Le 17 juin dernier, Foxhoven envoie un énième mail sur le rappeur à ses collègues. Le lendemain, le gouverneur Kim Reynolds lui a demandé de démissionner. Le porte-parole du gouvernement a ainsi déclaré que « de nombreux facteurs ont contribué à la démission de Jerry Foxhoven et le gouverneur Reynolds a maintenant hâte de faire évoluer le [département] ». Si la véritable raison du départ du directeur n’a pas été donnée, son obsession pour Tupac semble être au cœur des spéculations.