Suivez-nous

Musique

Fianso souhaite lancer les Victoires de la musique du rap

Publié

le

Fianso souhaite lancer les Victoires de la musique du rap

Dans une interview donnée au Parisien, Sofiane évoque un projet colossal qui lui tient à cœur : créer et organiser des Victoires de la musique du rap. 

Et si c’était la solution ? Interrogé par Le Parisien sur sa relation avec le théâtre en ce 2 mai où il s’apprête à (ré-)interpréter Gatsby le Magnifique à la Maison de la Radio, le rappeur Sofiane a également pris le temps de se confier rapidement sur un projet qui lui tient à cœur. Touche-à-tout, le plus entrepreneur des rappeurs aux disques et singles d’or et à la tête du label Affranchis Music semble faire tout ce qu’il fait par amour du rap. De ses douze ans de carrière à son émission Rentre dans le cercle, il n’y a plus aucun doute sur sa passion inextinguible pour les 16 mesures. Alors c’est peut-être de là qu’a émergé ce projet très particulier qu’il confie au Parisien : créer et organiser des Victoires de la musique du rap.

« Je voudrais monter un énorme show à la hauteur de ce que représente cette musique aujourd’hui »

Nous l’imaginions ici-même il y a quelques mois de cela, et il semble que le grand Fianso aurait entendu notre appel. Une cérémonie qui reconnaîtrait réellement le rap pour ce qu’il est vraiment : la musique la plus streamée des dernières années. Alors aux oubliettes les jurys qui voulaient faire concourir PNL dans “album de chansons de l’année” aux côtés de Vincent Delerm ou Benjamin Biolay ; adieu les critiques qui ont privilégié Danau à NTM ou Ärsenik pour l’album rap de 1999 ; arrivederci à ceux qui n’ont jamais imaginé nominer Vald, Booba, Dinos, SCH… et tant d’autres monstres du genre comme Sofiane lui-même.

À LIRE
Le rêve de Booba ? Aller dans l'espace

Rendre les victoires au rap et aux rappeurs, dans une France qui a évolué sans que l’institution des Victoires de la musique n’arrive réellement à s’adapter. C’est donc l’idée de Sofiane, et on est de tout cœur avec lui :

« J’aimerais le faire, j’ai même lancé des partenaires là-dessus, je me suis rapproché de Vivendi, de Havas. Loin de moi l’idée de critiquer les Victoires de la musique car le nouveau comité d’organisation essaie de faire bouger les choses. Mais avec le rap, on sera toujours sous une espèce de monopole car les plus gros labels ont le plus de voix parmi les votants […] Je voudrais monter un énorme show à la hauteur de ce que représente cette musique aujourd’hui. Dans le top 10, il y a quelques années, on comptait peu d’artistes du rap, maintenant on compte peu d’ artistes de variété. Certains rappeurs remplissent deux, trois Bercy d’affilée, c’est énorme. Il nous faut une soirée à la hauteur de ce succès. »