Suivez-nous

Musique

Dr. Dre : « J’ai des centaines d’inédits avec Eminem »

Publié

le

Eminem Dr Dre

Dr Dre a en sa possession des centaines de morceaux studio inédits en collaboration avec Eminem, et c’est lui-même qui vous le dit. 

May I have your attention please ? Deux décennies après avoir lâché la bombe “My Name Is” qui allait révéler Eminem au grand public, Dr Dre semble en avoir encore sous la pédale. Selon ses dires à l’émission de radio de LL Cool J “Rock The Bells”, le plus grand producteur du hip-hop de tous les temps aurait encore en réserve, non pas des dizaines, mais des centaines de morceaux inédits enregistrés avec Marshall Mathers. Des chansons qui doivent sûrement dater de l’époque Relapse à la fin des années 2000, où ils avaient intensifié leur collaboration au point de prévoir de sortir Relapse 2, qui n’a finalement jamais vu le jour.

“I just love making music”

Cette relation que Dre décrit à LL Cool J comme un partenariat et une amitié a apporté tant de richesse à l’histoire du rap, et cela depuis le premier tube produit par le Dr pour Eminem en 1999 “My Name Is”, en passant par des featurings de légende tels que “Forgot About Dre” ou “What’s The Difference”. Alors il faut saisir la gravité d’une telle remarque presque nonchalante de Dr Dre, surtout suivie par l’affirmation presque certaine que ces centaines de chansons ne sortiront jamais :

“Il y a quelques jours j’écoutais des chansons qu’on a fait avec Eminem, et c’est vraiment des trucs de ouf. Ça va probablement jamais sortir, mais c’est incroyable. Je parle de centaines de chansons.”

Pour expliquer une telle productivité à une fin non commerciale, l’ancien de NWA se décrit comme “a recording artist”, qui pour la majorité de ce qu’il produit en studio (75 à 80 % selon ses dires) ne vise pas une sortie pour le grand public. Un hobby, une passion d’enregistrer en studio, qu’ils gardent juste pour eux. Un travail de créativité à une fin personnelle avant tout qui peut se résumer par ces quelques mots de Dre : “I just love making music”.

La discussion débute à 35’50”.