Suivez-nous

Musique

Dinos n’aime pas ce titre culte de sa carrière : «Je n’ai jamais aimé ce morceau»

Publié

le

Dinos contemple sa discographie : «J'ai fait “Stamina” pour être platine, et ça s'est vu»

“Namek”, “Placebo” ou “Helsinki”. Autant de morceaux sur lesquels Dinos est revenu, livrant quelques anecdotes sur chacun d’entre eux.

Lorsqu’on balaie la carrière de Dinos, on se rend rapidement compte de l’empreinte laissé par l’auteur de Taciturne à travers les années. Et lorsque le rappeur le fait lui-même pour GQ, cela donne rapidement lieu à quelques anecdotes bien senties. À commencer par “Namek”, son premier gros succès : «Il y a beaucoup de morceaux que j’ai fait et j’appelle ça la chance du studio. Et “Namek”, c’est peut-être la chance du studio, confie Dinos. Je l’ai pas pensé, pas réfléchi. La vérité c’est que “Namek”, je n’ai jamais aimé ce morceau (rires)».

Publicité

advertisement

Un avis que ne partageait pas Oumar, son manager. «J’ai fait un couplet, un refrain et j’avais envoyé à Oumar, se souvient-il. Il m’a dit : “Incroyable, c’est ton premier anthem. C’est ton premier grand morceau”. (…) Je faisais tout pour pas enregistrer “Namek”, sourit Dinos. Il m’a dit : “Mais tu te rends pas compte de ce que t’as dans les mains. Ça va être ton premier grand morceau”. Je lui ai dit : “Bon tu sais quoi, je le termine pour te faire plaisir”. Je lui ai envoyé, il m’a dit : “On va le sortir et tu me remercieras”». Le nez fin d’Oumar s’est donc arrivé payant, Dinos jouant encore le morceau sur scène, presque dix ans après sa sortie.

À lire aussi : Dinos révèle son morceau préféré sur Stamina, qui fête ses deux ans.

Publicité

advertisement

Dinos : «“Helsinki” devait s’appeler “Oslo” à la base»

Puis, viendra l’époque d’Imany. Un premier album réussi, contenant en son sein “Helsinki”. Et le morceau aurait pu porter le nom d’une autre capitale Européenne, comme l’explique Dinos. «Lorsque t’as une rupture, il fait tout le temps sombre dans ta vie. Et la métaphore que je voulais avoir, c’est par rapport aux villes nordiques. Le morceau devait s’appeler “Oslo” à la base, et je trouvais que ça sonnait vraiment pas bien (rires). Donc je l’ai appelé “Helsinki” à la place.»

Un premier album qui aura rapidement droit à une réédition, donnant lieu au plus gros succès de Dinos : “Placebo”. Il raconte : «“Placebo” c’était un été. Un mois d’aout, je rentrais de vacances, je devais même pas aller au studio ce jour-là. Et à l’époque il y a Kyusteed qui me dit de passer au studio. J’avais tellement la flemme et je lui ai dit : “Je passe vite fait”. (…) En quinze minutes la chanson était faite. La chance du studio tu vois. Et au final, c’est mon morceau qui va être diamant dans pas très longtemps, c’est mon morceau qui a le plus streamé. C’est mon plus gros morceau je crois, à l’heure actuelle».

Publicité

advertisement

Dans le reste de l’actualité, Ziak : les fans se demandent où est passé ce morceau.

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *