Suivez-nous

Culture

Domingo répond à la polémique sur PopCorn : «Personne n’a envie de se dire : ‘Je suis là juste parce que je suis une meuf’»

Publié

le

popcorn montcuq Domingo

Alors qu’un début de polémique voyait le jour sur Twitter concernant les invités de la Saison 3 de PopCorn, Domingo a répondu aux critiques.

Il aura suffit d’un tweet pour mettre le feu aux poudres. Cette semaine, PopCorn aura mis un point d’honneur à terminer la troisième saison de son existence de la meilleure des manières. Et après l’émission en live à Montcuq, on a donc eu droit à un visuel ou apparaissent chaque invités de la Saison 3. Un visuel qui a rapidement fait jaser. Pas assez inclusif pour certains, le casting de cette troisième saison fait beaucoup parler. Aussi, quelques heures seulement après sa publication, Domingo a donc décidé de s’exprimer sur ce début de polémique.

Ainsi, en live sur sa chaîne Twitch, Domingo a mis les pieds dans le plat dès les premières minutes de son live : «Sur cette affiche il n’y a donc que neuf femmes. Ce qui est malheureusement une triste réalité, dans le sens où il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes qui passent sur PopCorn. J’ai pas attendu le tweet pour le savoir, c’est à dire que c’est quelque chose dont on est au courant, explique Domingo. Si vous me suivez en live, vous savez que c’est quelque chose qui me tient à coeur.»

Publicité

A lire aussi : le Z Event 2022 accueillera sa propre Pixel War.

Domingo : «Mon but, c’est de faire une émission qui est intéressante pour tout le monde»

Loin de se montrer véhément, Domingo dit comprendre les réactions que le visuel a pu susciter chez des personnes qui ne sont pas forcément habituées de PopCorn, ou même de Twitch : «Pour moi, c’est pas spécialement une sauce. Ce sont des gens qui ne sont pas du tout de notre plateforme, de notre écosystème, qui pointent quelque chose du doigt de l’extérieur, à juste titre parfois, ou alors sans forcément prendre conscience et connaissance de toute la situation.» Et il en a donc profité pour expliquer comment il pensait chaque émission.

Publicité

«Mon but, c’est de faire une émission qui est intéressante pour tout le monde. Lorsque je cherche des profils, que je cherche des invités avec mon équipe, on cherche des gens qui sont intéressants. Dans le meilleur des mondes, je m’en bats les couilles : hommes, femmes, couleur, je m’en fous» avoue Domingo.

D’autant plus que la tendance n’est pas à la régression. Au contraire : «Je pense que si on prend les stats de l’an passé de PopCorn, il y a encore moins de femmes, explique Domingo. Parce que la réalité de la plateforme, si je dis pas de bêtises, c’est que dans le top 200 des plus gros streamers, je crois qu’il y a 17 streameuses. C’est pas en se disant ça que ça va se changer. Le but c’est d’avoir le plus de femmes, que les femmes qui streament on les laisse tranquilles et qu’elles soient pas harcelées juste parce que c’est des femmes. Parce que c’est ça la réalité.»

Publicité

La place des streameuses sur Twitch : une composante importante

Présent sur Twitch depuis quelques années déjà, Domingo connaît la plateforme par coeur et oeuvre pour que les streameuses s’y sentent de plus en plus à l’aise, sur leur lives, comme chez PopCorn, malgré la pression que peuvent représenter les viewers. «J’ai envie d’essayer d’aider les femmes et les streameuses sur la plateforme, pour qu’elles puissent se sentir à l’aise quand elles livent. (…) Les gens ne prennent pas en compte la femme et les personnes, derrière ce qu’elles représentent. Hommes ou femmes, quand j’invite des personnes sur mon plateau, tu passes potentiellement devant 40, 50, 60 ou 100k viewers. Quand tu sais que tu vas être jugé, c’est une pression qui fait que tu ne peux pas faire passer n’importe qui. Certaines personnes, hommes comme femmes, n’en ont pas envie.»

De ses expériences passées à la radio, et depuis qu’il a lancé PopCorn, Domingo a noté une différence de traitement, de la part du public, entre les hommes et les femmes : «Quand t’es une streameuse c’est plus dur de se sentir légitime, parce que, et c’est des trucs dont j’ai pu me rendre compte, si j’invite une meuf elle va devoir en faire beaucoup plus qu’un mec pour pouvoir plaire à l’audience.» N’ayant donc aucune envie de livrer ses invité.es à la vindicte populaire, Domingo ne souhaite pas non plus que ces dernier.es se sentent obligés de se survendre : «J’ai pas envie de me dire que chaque personne qui vient sur PopCorn doit nous faire une thèse.»

Domingo : «Personne n’a envie d’être un quota»

Une solution avancée par certains serait donc simplement de respecter des quotas qui représenteraient tout autant les femmes que les hommes. Une solution que Domingo ne considère pas viable : «J’ai pas spécialement envie de fonctionner au quota pour du quota. Personne n’a envie d’être un quota quoi. Personne n’a envie de se dire : ‘Je suis là juste parce que je suis une meuf. J’ai aucun talent, c’est juste qu’il y avait une case à cocher, et grâce à moi elle l’est’.»

Publicité

La formule parfaite ne semble pas exister. Et rien ne sert de la chercher à tout prix, quitte à mettre en péril la cohérence de l’émission, comme l’explique Domingo : «L’idée n’est pas de se dire que tout d’un coup, les émissions il y aura trois femmes et voilà. On essaie d’aller dans ce sens. Mais ça m’est arrivé de faire des émissions aussi que entre mecs. Je vais pas mentir, c’est pas l’idéal, mais il y avait un mood très cool. Donc qu’est ce que je fais ? Je me vois pas mettre quelqu’un qui ne va pas forcément se sentir à sa place parce que ça va peut-être casser une synergie.»

Pour conclure, Domingo a répondu à un viewer qui lui reprochait de se poser trop de questions : «Je gère une émission qui est peut-être la première émission d’Internet, qui fait entre 50 et 100k viewers les mardis et qui génère des millions de vues sur YouTube et les autres plateformes. Sans faire le mec qui se la pète mais j’ai aussi la responsabilité de se poser la question et de savoir comment on fait avancer les choses.» Et nul doute que PopCorn va dans le bon sens.

Dans le reste de l’actualité, la voix française de Homer Simpson réagit à l’imitation de Billy (et c’est très drôle).

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *