Suivez-nous

Musique

Eminem : sa phrase censurée qu’il a ressortie 15 ans après

Publié

le

eminem censure

Dans “Rap God”, Eminem a ressorti une phrase datant de 2000, à propos de la tuerie de Columbine, qui avait été censurée. 

Eminem est un trublion, c’est une certitude. Et surtout, il n’aime clairement pas qu’on lui impose des choix artistiques. En 2000, lors de la sortie de The Marshall Mathers LP, quelques rimes de son morceau “I’m Back” ont créé une intense polémique. En outre, l’artiste fait référence à la tuerie de Columbine, survenue en 1999, soit un an plus tôt. Deux élèves armés ont pénétré dans l’enceinte de l’école secondaire et ont tué douze personnes, avant de se suicider. Un épisode tragique, qui a toutefois inspiré l’esprit provocateur d’Eminem.

Publicité

Dans son titre “I’m Back”, Eminem rappe : «Je prends sept enfants de Columbine, je les mets tous en ligne.  Ajoutez un AK-47, un revolver, un 9, un MAC-11 et il devrait résoudre mon problème. Et c’est toute une école de brutes qui a été abattue d’un seul coup». Une phrase qui fait référence à Rakim, lors de son morceau “My Melody” avec Eric B.. Cependant, jugée irrespectueuse, la phrase a été écartée de l’opus, même dans sa version explicite.

À lire également : le jour où Eminem a pensé que Kendrick Lamar avait un ghost-writer

Publicité

Eminem : «Ce genre de chose arrive tout le temps»

Eminem s’était d’ailleurs exaspéré de cette censure dans son livre Angry Blonde. «Tout ce que j’ai fait, c’est de me demander quel était le problème, explique-t-il. Ce genre de chose arrive tout le temps. Pourquoi ce sujet est-il si délicat par rapport à, disons, un enfant de 4 ans qui se noie ? Pourquoi ce n’est pas considéré comme une énorme tragédie ? Les gens meurent en ville tout le temps. Des gens se font tirer dessus, poignarder, violer, agresser, tuer et toutes sortes de choses. Quel est le problème avec Columbine qui le distingue de toutes les autres tragédies en Amérique ?»

Rancunier, Eminem n’en est toutefois pas resté là. Si la version de “I’m Back” est encore censurée sur les plateformes streaming vingt ans plus tard, l’artiste en a décidé autrement en 2013, sur “Rap God”. Dans ce morceau, il rappe quasi mot pour mot les mêmes rimes que sur The Marshall Mathers LP. À l’exception d’une conclusion provocatrice : «Voir si je m’en tire maintenant que je ne suis plus aussi grand que je l’étais». En somme, l’artiste interroge son nouveau statut de notoriété, qu’il juge bien moins imposant qu’à l’époque et se demande si, avec moins de visibilité désormais, il se confrontera toujours à une censure.

Publicité

Finalement, le pied-de-nez d’Eminem a fonctionné : l’artiste n’a pas été censuré sur “Rap God”. Si le déclin de sa notoriété a certainement joué un rôle, il semble également probable que la tuerie de Columbine, quatorze plus tard, est un sujet peut-être moins délicat qu’en 2000.

À découvrir également : Eminem a gâché sa relation avec Michael Jordan avec une blague nulle

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *