Suivez-nous

Musique

Heuss L’Enfoiré et Jul, ou le cocktail trop facile du rap français

Publié

le

Heuss L'Enfoiré et Jul, ou le cocktail trop facile du rap français

Heuss L’Enfoiré et Jul ont secoué le rap avec “Moulaga”. Cumulant les tendances rap du moment, le morceau ne peut qu’être une réussite commerciale. 

À partir du moment où ils ont choisi de collaborer, Heuss L’Enfoiré et Jul avaient déjà plié le game. Toutefois, ils ont tout de même accumulé l’intégralité des éléments plus ou moins stéréotypés pour faire rentrer leur single “Moulaga” au plus haut des charts français, et le plus longtemps possible. Et si on analysait ça en quatre points ?

Un featuring de monstres

Deux monstres de vues, de certifications et de hype : que dire d’autre ? Heuss L’Enfoiré et Jul étaient fait pour collaborer, et leur collaboration était faite pour être explosive et tendance. L’attente logique de leur association justifie amplement les statistiques ahurissantes qu’achemine déjà le clip, qui pointe à environ 2 millions de vues en 24 heures.

De plus, les deux artistes, qui avaient déjà collaboré sur “GTA”, respectent une fan-base quasi commune, où leur mélange de rap auto-tunée dopée à l’ambiance club et estivale cartonne. “Moulaga” est d’ailleurs une copie quasi conforme de “GTA”, excepté que le morceau bénéfice d’une plus grosse exposition avec son clip et son single.

Un gimmick qui fait son buzz

Avec sa “moula”, Heuss L’Enfoiré a façonné une gimmick ultra-populaire dans laquelle sa fan-base se retrouve. Et pas que d’ailleurs, puisque le terme s’est même placé dixième des recherches Google en France, cette année. Comme quoi, la “moula” ne demande qu’à rejoindre le dictionnaire sous peu…

En attendant, c’est en s’appuyant sur cette gimmick toute faite que les deux artistes ont imposé une nouvelle gimmick en la personne du “moulaga”. Cette déclinaison entêtante bariole le refrain du morceau, rentre dans la tête comme un insupportable refrain qu’on fredonne en détestant le titre. À l’image de “Khapta”, “Moulaga” prétend à un destin similaire où les haters ne peuvent que souffrir en silence.

Production club et saxophone

Là, les deux artistes ont fusionné leurs univers respectifs pour être sûrs de toucher un maximum d’auditeurs tout en restant dans la tendance. Premièrement, Heuss L’Enfoiré a exporté son ambiance club, explorée dans “Khapta” ou “Aristocrate”, où son rap s’entremêle avec les bouteilles de champagne et la piste de danse. De son côté, Jul a ressorti son saxophone fétiche, présent déjà dans “IBIZA” avec Jimmy Sax.

Mine de rien, cette association, mêlant club et saxophone, s’avoue généreusement construite pour les discothèques, complètement dans la tendance du souffle actuel, d’abord amorcé par Heuss.

Le clip simple, basique

Enfin : pourquoi faire compliqué quand on peut aller au soleil s’enfiler des coupes de champagne ? Clairement, l’objectif n’était pas à l’esthétisme pour mettre en images “Moulaga” de Jul et Heuss L’Enfoiré. Les deux artistes ont plutôt misé sur le triangle magique : piscine, champagne et néon. Sans filles en bikini, quand même, ça se précise.

Ici, on exporte la street à l’étranger, on traîne en survet’ au bord de la piscine et on vit sa meilleure vie. Un visuel d’une simplicité étonnante, à l’échelle d’un morceau d’une efficacité redoutable. On expose les marques de vêtement respectives et on fait même la promotion d’un improbable champagne “Moulaga”.

Bref, on se heurtera forcément aux commentaires récurrents : «Ça, tout le monde peut le faire». Mais en fait non. Derrière son aspect ultra-simpliste, le morceau exhibe un sens du hit particulier, en cumulant les tendances du moment, en ayant une parfaite conscience de ce qu’attend sa fan-base. Production moderne, refrain chanté et ultra-autotuné : tout est fait pour que “Moulaga” rentre avec une précision millimétrée dans la tête de l’auditeur. Qu’on l’aime ou non. «Donnez-moi de la moulaga»…lir

À lire aussi : Cinq choses que nous apprend le bilan Pornhub de 2019

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *