Suivez-nous

Musique

Il est temps que l’on parle de Marie Plassard

Publié

le

Marie Plassard

En plein décollage après son morceau “Ivre”, Marie Plassard étoffe un univers artistique, construit pour la réussite, avec snippets et découvertes. 

Il n’aura fallu qu’un morceau pour nous rendre “Ivre”. Jusque-là, la mystérieuse nouvelle signature du clan SPKTAQLR était plutôt discrète. Derrière sa frimousse blonde et ses airs angéliques, Marie Plassard est avec certitude le nouveau visage d’une scène pop française en plein renouveau. Et généreusement inspirée du hip-hop. En dessous de ses rares morceaux disponibles sur YouTube, quelques commentaires y voient déjà une ascension digne d’une petite belge à frange.

Mais au-delà des comparaisons présomptueuses, force est de reconnaître à Marie Plassard un talent brut. Lequel s’est dessiné avec plus de précision au côté de Dinos, pour l’envoûtant “No love”. Sur ce titre, deuxième plus streamé de Taciturne, les voix du rappeur et de la chanteuse s’entremêlent au coeur d’une ballade douce et rythmée. Un titre voluptueux, qui offre à la chanteuse une première exposition.

Dinos, qui s’est mué en protecteur, certain du talent de la chanteuse, l’a d’ailleurs emmené sur son Planète Rap, ainsi que lors d’une tournée à travers la France. Dans les deux ambiances, la jeune femme se montre timide, peu à l’aise avec les médias, mais éclabousse par sa voix et sa volupté derrière le micro. Après ça, il ne manquait plus qu’un single.

Marie Plassard en pleine ivresse

Avec “Ivre”, c’est désormais chose faite. BBP à la production, Dinos en collaboration à l’écriture, le morceau est la première pierre d’une carrière qui voit déjà grand. “Ivre” chevauche la thématique amoureuse avec une teinte de hip-hop, emporté dans un refrain fulgurant.

On reconnaît d’ailleurs la patte du rappeur derrière Taciturne avec une gimmick qui secoue et cherche à rentrer dans la tête, caler en outro, «Un plus un égale nous, un plus un égale toi, égale moi». Et derrière la caméra, BeauRegard Production a mis en lumière toute la beauté d’un univers en pleine exploration.

Depuis, la chanteuse, confinée, publie au compte-goutte des extraits de titres ô combien prometteurs. Du ténébreux “Breaking Bad” à l’entraînant “Tomb Raider”. Plus active, elle construit ses communautés sur les réseaux sociaux, avant, certainement, d’installer confortablement son univers artistique, taillé pour des sphères vertigineuses. À la conquête d’un premier projet ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *