Suivez-nous

Musique

Quand la juge, la procureure, Fianso et son avocat regardent “Pégase” sur un smartphone au tribunal

Publié

le

Quand la juge, la procureure, Fianso et son avocat regardent "Pégase" sur un smartphone au tribunal

Hier se déroulait le procès de Fianso, invité à comparaître pour deux affaires différentes. Noisey y était et a balancé une anecdote hilarante. 

Pour Fianso, le début de l’année est tumultueux. Si l’artiste sortira son album Affranchis ce vendredi, il a aussi été invité à comparaître au tribunal. Deux faits lui étant reprochés. Le premier : son blocage de l’autoroute dans le clip de “Toka”. Le second : un tournage sans autorisation à la Cité des 3000, à Aulnay. Si les délibérés des deux affaires seront rendus le 8 février, Noisey a pu se rendre au tribunal pour sortir quelques anecdotes incroyables. Parmi elles, l’une a attiré particulièrement notre attention. Le média précise :

Le dossier dont dispose le tribunal est mince. Même le clip de « Pégase », le tournage en question, n’en fait pas partie. Instant surréaliste : le juge, la procureure, Sofiane et son baveux le visionnent ensemble sur un petit écran de téléphone. La juge sourit. Au fond de la salle, un spectateur fait les backs.

La scène est néanmoins survenue quelques minutes avant que la juge ne semble, selon Noisey, se lancer dans une déferlante de clichés à l’encontre du rappeur. L’avocat de Fianso s’est d’ailleurs défendu de ces paroles en y allant de quelques punchlines. Très fort.

À LIRE
Ateyaba a balancé une nouvelle patate, on fait le point ?

À lire aussi : Quand Desiigner fait une annonce sur Twitter, tout le monde s’en fout.