Suivez-nous

Grands Formats

Kanye West : la véritable histoire des covers de “My Beautiful Dark Twisted Fantasy”

Publié

le

kanye west

L’album My Beautiful Dark Twisted Fantasy de Kanye West sort le 22 novembre 2010. Pour l’accompagner, des covers controversées aux symboliques puissantes, signées George Condo. On s’est replongé 10 ans en arrière pour vous expliquer leurs créations.

Bienvenue dans le monde fantaisiste et illuminé de Kanye West. Nous sommes en 2010, à l’aube du cinquième album solo du rappeur américain. My Beautiful Dark Twisted Fantasy réalise un démarrage incroyable, il cumulera d’ailleurs 3 Grammy Awards et sera streamé plus de 1,7 milliards de fois sur Spotify. C’est un succès sans précédent. Pour compléter ce projet musical unique, quoi de mieux que des covers signées George Condo, petit protégé d’Andy Warhol. Kanye sait très bien ce qu’il fait, il ne choisit pas Condo au hasard. Le peintre New-Yorkais est connu pour ses personnages comiques et cubiques, aux gros yeux et aux bouches déformés.

Publicité

La rencontre entre le peintre et le rappeur

Les deux artistes se rencontrent pour la première fois lors de l’avant première du court-métrage Runaway, en octobre 2010, soit un mois avant la sortie de l’album My Beautiful Dark Twisted Fantasy. Kanye West se serait approché de George Condo afin de discuter de sa prochaine couverture d’album. À cette époque, George Condo ne connaît pas Kanye, lui préférant le rap old school. Pourtant, le rappeur américain souhaite absolument collaborer avec lui. “Je lui ai dit que je voulais un Phoenix. (…) Que ce soit moi ou Condo, on s’est tous les deux véritablement exprimés, avec notre vision des choses, sans se baser sur ce que la société ou la culture nous dictait, mais sur ce qui était vrai dans nos cœurs (…) Comment mec peux-tu penser à un personnage sans bras et avec des ailes? C’est cool! (…) Et ça s’est fait comme ça”, expliquait Kanye sur MTV News.

C’est à l’atelier de George Condo à New York que l’idée née. Ensemble, ils passent des heures et des heures à écouter la musique du rappeur. Condo réalise 8 ou 9 peintures, dont 2 portraits de Kanye. Au final, 5 d’entre elles ont été utilisées pour My Beautiful Dark Twisted Fantasy. C’est Kanye West qui a eu le dernier mot, en choisissant finalement la peinture qui deviendra la cover, que l’on connaît tous aujourd’hui. Un choix pas anodin. Le peintre George Condo le dit lui-même au New York magazine, “Kanye West m’a dit qu’il recherchait quelque chose qui serait interdit.”

Publicité

Kanye West: l’art de la controverse

Au même moment, en octobre 2010, Kanye West écrit un tweet (depuis supprimé) : “”Yoooo they banned my album cover!!!!! Banned in the USA!!! They don’t want me chilling on the couch with my Phoenix!” Dans ce tweet, il accuse la marque Walmart d’avoir été offensé par la peinture et de l’avoir interdite. D’ailleurs, pour sa défense, Kanye West cite la cover de l’album Nevermind de Nirvana, montrant un enfant nu. “Nirvana peut avoir un humain nu sur sa cover, mais je ne peux pas avoir une PEINTURE d’un monstre sans bras et avec une queue à pois et des ailes.”

Kanye West Tweet

Kanye West – “Yoooo they banned my album cover!!!!!”

Encore plus surprenant, Walmart nie complètement avoir vu la cover et avoir refusé sa vente. Kanye West aurait donc inventé cette histoire pour créer encore plus la polémique. Condo confirmera plus tard au New York magazine qu’il s’agissait évidemment d’un coup de publicité. Le rappeur cherchait à offenser et à provoquer.

Publicité

En novembre, quand l’album sort enfin, certains points de vente proposent la version du phoenix nu et d’autres une autre version, celle d’une ballerine. Au total, 5 peintures se retrouvent sur le marché.

Regardons les de plus près:

La ballerine buvant un verre de vin (“Ballerina”)

Pour le New York Magazine, Condo se souvient: “On était à mon atelier un soir, on écoutait “Runaway” puis ma femme Anna a montré à West une photo d’une danseuse française, Sylvie Guillem. (…) Kanye est resté accroché à cette idée d’avoir une ballerine. Il m’a juste dit ‘mec, j’aimerai vraiment avoir une belle peinture d’une ballerine.’” Le peintre ajoute: “Alors, j’ai pensé à une ballerine qui donne un toast.” Condo peint une moustache sur le visage de la danseuse, preuve qu’il s’éloigne des standards de beauté. Elle devient alors une image récurrente associée au titre “Runaway”, du clip à la cover du single.

My Beautiful Dark Twisted Fantasy Ballerina

My Beautiful Dark Twisted Fantasy – “Ballerina”

Le portrait Cubist de Kanye (“The portrait”)

Cette cover est celle qui représente le mieux le style cubiste de Condo. “Je crée des scènes dans lesquelles les personnages jouent leurs émotions, qui reflètent souvent les nôtres.” disait l’artiste pour le magazine Tatler. Cette peinture représente sans nul doute les différentes facettes de Kanye. Le visage de l’artiste prend toute la place du cadre, ce qui peut représenter son égo. D’après Kirk Walker Graves, auteur du livre Kanye West’s My Beautifyl Dark Twisted Fantasy, cette cover dépeint l’ego humain dans ses moments de chaos. Ce serait comme observer Kanye West au pire moment de sa vie. Pour rappel, il avait perdu sa mère deux ans plus tôt et était au cœur d’une polémique avec Taylor Swift après le scandale sur la scène des VMA’s en 2009.

My Beautiful Dark Twisted Fantasy - "The portrait"

My Beautiful Dark Twisted Fantasy – “The portrait”

L’épée plantée dans la tête de Kanye West couronné (“Head with a sword”)

On comprend cette peinture et l’inspiration qui s’y cache, grâce aux mots de Kanye West lui-même. Voilà ce qu’il dit lors d’une Interview pour Sway In the Morning, le 26 Novembre 2013: “Je suis Warhol. Je suis l’artiste le plus impactant de notre génération. Je suis Shakespeare en chair et en os. Walt Disney. Nike. Google.” Ce qui est intéressant ici est sa comparaison avec Shakespeare, qui expliquerait les inspirations du Roi Lear pour cette peinture. Kanye West l’avait d’ailleurs dit à Condo, alors qu’il regardait une peinture d’une tête couronnée: “J’aime ce concept shakespearien.”

Cette idée de tragédie amène aussi à sa vie la plus personnelle, qui est assez dramatique en 2010. Mais sa propre tragédie le pousse à s’exiler, il s’envole pour Hawaï avec toute son équipe. Lors de son exil, il cultive son désir d’écrire et sort l’un des meilleurs albums de sa carrière. Une tragédie bénéfique pour sa vie artistique comme personnelle. George Condo l’explique: “Il est vivant dans cette peinture, vous comprenez? D’une manière assez bizarre, c’est comme si il avait enfin ouvert les yeux.” Cette peinture servira longtemps de photo de profil pour le compte Twitter de Kanye. Elle deviendra aussi la cover du titre “POWER”. La chanson parle du pouvoir du rappeur et de son influence en tant qu’artiste, comme un roi sur son peuple.

Condo peint également une autre cover inspiré des héros Shakespeariens, mais cette fois ci sans la tête de Kanye. Comme si d’un coup son égo surdimensionné s’était envolé dans ce ciel bleu.

My Beautiful Dark Twisted Fantasy - "Head with a sword"

My Beautiful Dark Twisted Fantasy – “Head with a sword”

My Beautiful Dark Twisted Fantasy - "Crown and sword"

My Beautiful Dark Twisted Fantasy – “Crown and sword”

Le phoenix nu chevauchant Kanye (“Naked Sphinx straddling Kanye”)

Enfin, la voilà. “C’est une bonne peinture (…) Comme un fragment, entre un sphinx, un phoenix, un fantôme qui nous hante, une harpie.” avait dit Condo au New York Magazine. Kanye West voulait sans doute avoir un phoenix pour exprimer qu’avec cette album il renaît de ses cendres, après une période compliquée sur le plan personnel comme professionnel. Le rappeur américain, connu pour être au cœur des polémiques, trouve l’image à interdire qu’il recherchait. Pour preuve, ça marche. La cover sera interdite, d’abord par iTunes, Spotify puis tous les États-Unis. Coup de pub réussi. En une semaine, l’album s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires et figurait numéro 1 des charts.

My Beautiful Dark Twisted Fantasy - "Naked Sphinx straddling Kanye"

My Beautiful Dark Twisted Fantasy – “Naked Sphinx straddling Kanye”

Finalement, la peinture sera pixelisée. Pour vendre l’album, cette version censurée semblait plus appropriée. Une décision qui d’après Kirk Walker Graves, auteur de Kanye West’s My Beautiful Dark Fantasy, fait sens. Les pixels évoqueraient l’échec de Kanye face à la surexposition. Cela exprime aussi une question beaucoup plus profonde: “Est-ce qu’il est encore possible de faire de l’art dans un monde où tout est controversé.”

Quand à George Condo, il répond: “La superposition des perceptions des gens sur un dessin est choquante. Ce qui se passe dans leur esprit devrait être interdit. Pas la peinture.”

My Beautiful Dark Twisted Fantasy - Censored version

My Beautiful Dark Twisted Fantasy – Censored version

À lire également: Tout ce que l’on sait sur le nouveau projet de Damso

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *