Suivez-nous

Culture

La casa de papel : le casse a été conçu par des experts

Publié

le

Depuis ce vendredi 3 avril, la quatrième saison de La Casa de Papel ainsi qu'un documentaire inédit sont disponibles sur Netflix. On y apprend les dessous d'un tournage hors normes. 
IG @lacasadepapel

Depuis ce vendredi 3 avril, la quatrième saison de La casa de papel ainsi qu’un documentaire inédit sont disponibles sur Netflix. On y apprend les dessous de la série ainsi que son tournage.


Les scénaristes de la série phénomène La Casa de Papel n’ont pas froid aux yeux. C’est le moins que l’on puisse dire en découvrant les dessous du tournage de la série non anglophone la plus visionnée de Netflix. Pour accompagner la sortie de la quatrième saison, la plateforme a dévoilé un documentaire inédit, dévoilant ambitions, manœuvres et secrets des scénaristes de La casa de papel.

Afin de plonger le spectateur au cœur de l’action, du suspens et de la tension, les scénaristes ont fait face a de nombreux obstacles. La pluie, le vent et la chaleur, notamment, sont venus jouer les troubles fêtes sur un tournage hors normes. Enfin, ils ont rusé, et, se sont entourés de spécialistes pour nous offrir une saga phénomène.

À lire aussi, La Casa de Papel : bientôt des spin-off sur les personnages ? 

Le casse de la Banque d’Espagne : un plan réalisé sur-mesure

Si beaucoup de détracteurs considèrent La casa de papel comme une série “surfaite” et “tirée par les cheveux”, ce documentaire risque de faire taire les mauvaises langues. En effet, il est expliqué, qu’afin de rendre le casse de la Banque d’Espagne le plus réaliste possible, les scénaristes ont demandé de l’aide à des experts afin de leur concocter un plan sur-mesure.

En ce qui concerne le coffre fort inondé d’eau, ils ont adopté une solution proposée par une documentaliste et un ingénieur naval : employer un sas de décompression, comme démontré par Bogotá dans la série. Enfin, les équipes de la série se sont rendus dans un atelier de joaillier afin d’apprendre la véritable technique permettant de faire disparaître les lingots d’or, à savoir, les fondre pour les transformer en micro-billes. Comme parfaitement démontré, par les équipes de Nairobi, dans La Casa de Papel.

«Personne ne connaissait la fin» de La casa de papel

«Parfois dans une scène on voit quelque chose de super et on change de cap» avoue le créateur de la série, Alex Pina. Un tournage aussi intense qu’éprouvant tant pour les acteurs que pour les scénaristes. En effet, en ce qui concerne la troisième et la quatrième saison de La casa de papel, les équipes de tournage ont pris la décision d’écrire et modifier certaines scènes et intrigues au fil du tournage.
Une décision qui a mené les équipes dans de drôles de situations… Imaginez : des scénaristes jouant des scènes par visio afin que le réalisateur comprenne et visualise, en direct du plateau, ce qu’il doit tourner exactement. Ainsi, «personne ne connaissait la fin, pas même les scénaristes», a révélé en riant Rodrigo de la Serna, qui incarne le personnage de Palerme.
Le documentaire “La Casa de Papel, le phénomène”, est à retrouver ici.
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA