Suivez-nous

Musique

La remontada d’Alpha Wann et UMLA au top albums

Publié

le

Depuis janvier, Alpha Wann monte progressivement au top albums du Snep. Au point d’être désormais, quasiment deux ans après la sortie de UMLA, aux portes du top 100. 

Le top 100 des albums du SNEP, Alpha Wann l’a quitté en novembre 2018. Soit, quelques semaines seulement après la sortie de son premier album, UMLA. Mais désormais, alors que l’opus soufflera en septembre sa deuxième bougie, il s’expose à une étonnante remontada au sein du classement hebdomadaire dressé par le SNEP. Au point de, en cette semaine du 3 juillet 2020, atteindre la 117e place. Un score qu’il n’avait pas atteint de l’année, et qu’il était bien difficile de pressentir fin 2019.

Petit retour dans le passé. UMLA a été dévoilé le 21 septembre 2018, et s’est glissé à la 10e place du top albums. Un record que l’album n’a jamais égalé. Puis, la chute. 32e la semaine suivante, puis 60e, puis 78e, puis 97e. Au final, il n’aura fallu que quatre semaines au premier album d’Alpha Wann pour quitter les 100 albums les plus écoutés de l’hexagone. Une claque qui témoignait de son triste échec commercial, que Le Règlement avait soigneusement étudié lors de sa vidéo d’analyse.

Alpha Wann et l’effet propagande ?

Au final, fin 2019, évidemment, l’album avait complètement disparu des radars des meilleures ventes. C’était sans compter sur une remontée spectaculaire échelonnée sur l’intégralité de l’année 2020. Dès la première semaine de janvier, UMLA a repointé sa tête parmi les 200 albums, avant de progressivement grappiller des places jusqu’à cette semaine du 3 juillet 2020, où il a atteint la 117e place, qu’il n’avait plus effleurée depuis de longs mois.

La progression d’Alpha Wann dans le top 200 des albums du SNEP depuis janvier 2020.

Mais, comment l’expliquer ? Et bien, c’est délicat. Pour cette semaine, on louerait bien l’argument de l’effet disque d’or, alors que l’opus vient de dépasser les 50 000 équivalent-ventes selon le SNEP. Une certification saluée par les fans, qui a pu être récompensée en termes d’écoutes nostalgiques. Pour les semaines précédentes, en revanche, l’effet est difficilement justifiable. Peut-être que la “propagande”, qui cherchait à offrir à Alpha Wann son premier disque d’or y est pour quelque chose, mais elle reste difficilement quantifiable.

Parmi les explications effleurées par les fans de l’artiste, certains évoquent un classique qui avait besoin d’une reconnaissance au long terme. Et on n’a pas mieux.

Dans le reste de l’actualité, Ashe 22 de Lyonzon charge Doums pour son avis sur les drilleurs français

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *