Suivez-nous

Culture

Aqua, le groupe auteur de “Barbie Girl”, réagit au film “Barbie” : «Ce son ne meurt jamais»

Publié

le

aqua barbie world

Le refrain de “Barbie Girl” d’Aqua, résonne de nouveau partout en 2023, 26 ans après sa sortie. Le groupe s’est récemment exprimé sur l’histoire de ce morceau et ses relations avec Mattel.

Bien avant le “Barbie World” de Nicki Minaj et Ice Spice, la poupée la plus célèbre du monde possédait déjà son hymne : le tube “Barbie Girl” du groupe danois Aqua. Dans un article de The Guardianles membres du groupe, toujours en tournée à travers le monde, sont revenu sur les origines du morceau et la réaction étrange de Mattel, mais ont également donné leur avis sur le film de Greta Gerwing.

Publicité

advertisement

“I’m a Barbie girl, in a Barbie world”

Dès leur premier album Aquarium sorti en 1997, le groupe d’eurodance Aqua a conquis le monde entier avec leur giga-tube “Barbie Girl”. Avec 8 millions de copies vendues, le single est accompagné d’un clip iconique, qui dépasse aujourd’hui le milliard de vues sur Youtube.

Mais derrière son refrain pop et entêtant, “Barbie Girl” est avant tout un morceau satirique, avec un point de vue critique la société de consommation et les stéréotypes de genres. Une première version grandeur nature du monde de Barbie, incarnée par la chanteuse Lene Nystrøm, qui y navigue dans sa villa en plastique rose, accompagnée d’un Ken un peu louche interprété par René Dif. Sous ses aspects kitch à souhait, le clip cache des nuances plus sombres, où on voit notamment Ken arracher le bras de sa partenaire.

Publicité

advertisement

Dans le livret du CD on pouvait lire : «La chanson Barbie Girl est un commentaire social et n’a pas été créée ni approuvée par les fabricants de la poupée». En effet, malgré son succès commercial, le titre “Barbie Girl” est loin de plaire à l’entreprise Mattel, qui décide d’engager des poursuites judiciaires contre le groupe, quelques mois après la sortie du single.

Au-delà des questions de copyright, la maison-mère de Barbie a très mal pris les sous-entendus sexuels parsemés dans le morceau. Une longue bataille s’est alors tenue entre Mattel et Aqua jusqu’en 2002, où un tribunal tranche finalement en faveur du groupe, en reconnaissant l’aspect parodique de la chanson. Un feuilleton juridique qui n’a pas empêché Mattel d’utiliser une version censurée de “Barbie Girl” pour une campagne publicitaire en 2008.

Publicité

advertisement

Lire aussi : “Barbie” : le film est désormais interdit en Algérie

«Ça s’est fait super rapidement» : Aqua donne son avis sur le film Barbie

Avec un nombre incroyable de remix, le morceau “Barbie Girl” a très clairement inspiré une multitude d’artistes comme Ava Max avec sa version “Not your Barbie Girl” et même Booba avec le son “Ratpi World”. Pour le film Barbie, c’est Nicki Minaj et Ice Spice qui ont posé leurs voix sur une version samplée du titre d’Aqua, où on distingue très clairement le refrain original.

Pourtant, le groupe a initialement refusé de prêter leur chanson au film de Greta Gerwing comme le relate un article de Variety.  Dans un revirement de situation la collaboration tant attendue par les fans a finalement eu lieu comme le raconte la chanteuse : «On comprenait totalement qu’ils voulaient quelque chose de frais et de nouveau. Et ensuite, il y a seulement deux mois, on nous a demandé de faire la collab. Ça s’est fait super rapidement».

Publicité

advertisement

Les membres d’Aqua ont d’ailleurs l’air d’avoir apprécié les clins d’oeil subtils de la réalisatrice : «C’est assez drôle de voir que le trailer commence par “Hi Barbie !”, “Hi Ken!”», témoigne Lene Nystrøm. Le chanteur Dif a ajouté : «C’était comme voir notre univers, notre vidéo sous stéroïdes, c’est les mêmes couleurs».

Leur ancienne guerre avec Mattel fait maintenant partie du passé comme le confirme Dif : «Ça fait plaisir que Mattel ait fait un pas vers nous et dise : “Hey, c’est cool”». Malgré leur réputation injustifiée de one-hit-wonder, Aqua continue de marquer les esprits, notamment à travers les différentes reprises de “Barbie Girl” : «C’est cool de voir qu’en fait ce son ne meurt jamais», résume Nystrøm.

Dans le reste de l’actualité : Pape San agressé en pleine rue lors d’un live à Bruxelles

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *