Suivez-nous

Musique

Au fait, Jul et le Bescherelle se sont embrouillés sur Twitter

Publié

le

Le jour où Jul et le Bescherelle se sont embrouillés sur Twitter est arrivé
@margaux.birch

Il y a une poignée de jours, le compte officiel du Bescherelle taclait Jul sur Twitter. On est passé à côté, mais il faut en parler. 

Après tout, il fallait certainement que ce jour arrive, n’est-ce pas ? À stéréotyper à outrage Jul au prix de son orthographe, la côte pour que le Bescherelle rentre officiellement dans la danse se voulait plutôt faible. Ainsi, début février, le compte de la “bible” de la langue française, s’est fait un petit plaisir en reprenant un message de Jul sur Twitter. Gros buzz pour le petit bouquin, qui pointe à près de 68 000 mentions likes.

Le Bescherelle a commenté «Nous aussi, on est là», après que Jul ait écrit à peu près le même message. Façon SMS. Beau joueur, l’artiste a répondu à deux reprises : «Au pire…», signe-t-il, avant d’ajouter «ya pas 2 becherrel en affaire ?». Bref, une journée de février comme toute autre. 

«Corriger l’ortographe de Jul, c’est dépassé»

De manière inhabituelle, le commentaire du Bescherelle a peiné à provoquer la vague anti-Jul initiée généralement dans ce type de situation. Au contraire, l’artiste marseillais a même eu droit à une flopée de défenseurs, jugeant la blague «facile». «Corriger l’orthographe de Jul c’est la vanne la plus dépassée d’internet», indique un internaute dans le commentaire le plus liké de la publication. Un autre, visiblement tout aussi optimiste a relevé justement : «Au moins, les fans sont certains que c’est bien leur idole en personne qui écrit». Vrai. 

Troll ultime : une poignée d’inconditionnels a même relevé que la réponse du Bescherelle contenait une faute de syntaxe, en utilisant le “nous” et le “on” pour désigner la même chose. Morale de l’histoire : «Nous aussi, nous sommes là».

Aussi, à Lyon, ils étaient trois à vouloir bloquer le concert, et Ninho a déroulé

1 Comment

1 Comment

  1. The X Ray

    17 février 2020 at 9 h 14 min

    Dans votre article, c’est stéréotyper à outrance, pas outrage… #Teambescherelle

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *