Suivez-nous

Musique

Lil Nas X fait son coming out dans un morceau inédit

Publié

le

Le rappeur Lil Nas X a profité du Pride Month pour faire son coming out sur les réseaux sociaux. Une déclaration osée quand on sait que l’homosexualité est encore taboue dans ce milieu.

À seulement 20 ans, Lil Nas X a connu un véritable succès seulement à l’aide d’un morceau : “Old Town Road”. Le titre, mi-rap mi-country en featuring avec le grand Billy Ray Cyrus a effectué le tour du monde et a atteint la première place du classement Billboard Hot 100. Une véritable consécration pour ce jeune rappeur qui vient également de sortir son tout premier projet, 7.

Mais c’est pour une toute autre chose que Lil Nas X a fait parlé de lui aujourd’hui. En juin, le monde entier célèbre la communauté LGBT. Un mois qui, également, donne de la force et de la volonté à certaines personnes pour clamer haut et fort qui ils sont réellement. C’est le cas de Lil Nas X. Avant le passage au mois de juillet, le rappeur a effectué son coming out sur les réseaux sociaux.

C’est avec un extrait animé de son morceau  “C7osure” que Lil Nas X a eu le courage d’annoncer ne plus vouloir se cacher. Un titre qui respire la liberté d’être soi-même : “True say, I want and I need, to let go, use my time to be free” dit-il dès le début. C’est également avec “C7osure” que le rappeur assure ne plus vouloir “jouer un rôle”. À présent, c’est chose faite et il peut être fier.

Un tabou en France

Après cette déclaration, nombreux sont les “fans” de Lil Nas X a avoir avoué ne plus vouloir écouter sa musique. Car oui, dans le monde du rap, l’homosexualité gène encore. Depuis quelques années, les langues commencent à se délier. On pense notamment à Macklemore, Frank Ocean ou plus discrètement, Tyler The Creator. Mais également à Jay-Z ou encore Kendrick Lamar qui n’hésitent pas à défendre les droits de la communauté LGBT. Mais pour autant, la scène rap reste encore fortement imprégnée par ce tabou. Et ça, particulièrement dans l’hexagone.

À LIRE
Angèle retrace son incroyable ascension dans le clip de "Flou"

Dernièrement, c’est Nekfeu qui a affolé la toile suite à la sortie de son album Les étoiles vagabondes. Dans son titre “Menteur, menteur”, le rappeur fait un clin d’œil à la communauté LGBT, en exprimant son soutien.

« Si t’es homophobe, c’est qu’tu juges, force à mes LGBT, yeah »

Une punchline qui a évidemment mitigé le public de l’artiste. Entre la déception de certains et les insultes des autres, on a la preuve que l’homosexualité est encore taboue en France. Mais si le rap est très figé sur la question, il l’est aussi dans toute la société. Ainsi, quand l’egotrip prend le dessus sur la véritable identité des rappeurs, sortir du placard devient une démarche extrêmement compliquée.