Suivez-nous

Musique

Ok, Lil Pump vient de s’autoproclamer « meilleur lyriciste de tous les temps »

Publié

le

Ok, Lil Pump vient de s'auto-proclamer « meilleur lyriciste de tout les temps »
Kevin Wong Photography

On le savait égocentrique, en revanche on ne pensait pas qu’il l’était autant. Lil Pump pense être le plus doué lyricalement de tout le rap game. 

Une chose est sûre, le rappeur n’y est pas allé de mains mortes. Voilà qu’il a tweeté pas plus tard qu’hier soir : “C’est scientifiquement prouvé, je suis le meilleur lyriciste de tout le temps”. Bon, on récapitule, Lil Pump a un sens de l’humour bien à lui et on le connaît notamment pour ses blagues de mauvais-goût envers la communauté asiatique. Pas surprenant donc de le voir réagir sur sa musique de cette façon, par ce post qui ressemble davantage à un troll qu’à une véritable conviction.

Car oui, en réalité, vous vous en doutez, le rappeur américain n’a apporté aucune donnée scientifique à son affirmation, et sa jeune carrière lui permet difficilement de prétendre à un tel titre. Bien qu’il soit parfois très renfermé sur lui-même, on lui laisse le bénéfice du doute et on s’imaginera plutôt qu’il s’agissait là d’une énième façon de créer le buzz, et surtout d’amuser ses fans. Ou peut-être se moquait-t-il de ces rappeurs qui cherchent à tout prix à être perçus comme les meilleurs ?

Cette course dérisoire vers un trône du hip-hop imaginaire

En effet, son tweet révèle surtout une tendance qui commence à être fatigante bien qu’elle ne date pas d’hier: les rappeurs se sentent obligés de définir un grand champion dans leur catégorie, un roi du rap. Complexe d’infériorité ? Qui sait ? En tout cas, ce procédé, loin de rassembler ou d’unir les punchlineurs autour de leur amour pour le hip-hop, ne fait que les diviser. On pense notamment à Soulja Boy, qui peu à peu s’éloigne de ses fréquentations, criant à répétitions qu’on tente de lui prendre sa place ou de l’imiter.

Mais il n’est pas le seul, récemment c’était Tory Lanez qui affirmait être “le meilleur rappeur encore en vie”, pendant qu’on continue, sans y prêter attention, à surnommer Kendrick Lamar le G.O.A.T, autrement dit “le meilleur de tout les temps”. Vrai ou faux, on se demande encore ce qu’apportent de pareils postulats. Pourquoi veut-on toujours essayer de mettre les rappeurs qu’on apprécie au dessus d’autres ? Et surtout, est-ce vraiment nécessaire ? Bien souvent, les plus doués n’ont pas besoin de s’en justifier. Ainsi, pour ceux qui, comme Lil Pump, revendiquent eux-mêmes leur supériorité, c’est encore pire.

À lire aussi : Enfin : DMX est sorti de prison, place au rap maintenant